Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Voici ce qui vous attend dans le dernier épisode de Si on s'aimait

Il ne reste plus que trois épisodes au docuréalité Si on s'aimait.

On peut dire que l'émission a soulevé beaucoup de vagues au fil de nos semaines de confinement. Les téléspectateurs ont été nombreux à réagir sur les réseaux sociaux et la production n'a pas hésité à les remettre à l'ordre, dont tout récemment après le voyage cauchemardesque de Marie-Ève et Jonathan qui a soulevé les passions.

Comme nous avons désormais accès aux résumés des trois prochains épisodes, nous savons en quoi consistera la finale. On verra notamment Jennifer et Rémi se faire un pacte d'amitié. Il faut dire que c'était particulièrement émouvant de les voir apprendre l'un de l'autre lors de leur voyage en Italie cette semaine.

De son côté, Jonathan, malgré les épreuves, ressort plus fort et encore nourri d'espoir. Il n'est pas mention de Marie-Ève.

Il faut dire que ce mardi nous assisterons très certainement à une rupture officielle de ce couple puisqu'on peut lire dans le synopsis de l'épisode : « Marie-Ève et Jonathan sont de retour dans leur vie respective, soulagés de s'être quittés. » Rappelons que Marie-Ève a récemment dénoncé le montage de la téléréalité.

Sur le troisième duo, on dit ceci : « Anyck et Fanny réunissent leur famille. Ils sont sereins. » Serait-ce eux ce fameux couple qu'on nous dit être « encore ensemble » un an plus tard? Cette phrase nous laisse croire que oui. La partie n'est tout de même pas gagnée puisqu'on verra Fanny ce lundi transgresser les limites d'Anyck pendant leur voyage au Mexique.

Chose certaine, nous dégusterons chaque minute de ces trois derniers épisodes. Si on s'aimait a animé notre confinement d'agréable façon et on remercie l'équipe de l'émission pour ça. On espère une deuxième mouture, mais peut-être que de petits changements pourraient être apportés, notamment concernant la somme, pas très généreuse, accordée aux participants. À suivre, mais la réussite inattendue de la téléréalité ce printemps pourrait bien encourager TVA à commander une suite. C'est « Parlez en bien, parlez en mal, mais parlez-en » qu'on dit?