Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Au tour de Laurent Paquin de se faire brasser la cage par les humoristes à ComediHa!

Après Mike Ward, Lise Dion et P-A Méthot, c'était au tour de Laurent Paquin ce vendredi de recevoir son Grand bien-cuit ComediHa!

Son ami Stéphane Rousseau avait la tâche d'animer l'évènement. Il s'est acquitté de son rôle avec distinction, devenant même notre coup de coeur de la soirée. Il a été le plus cinglant du groupe, notamment grâce à ses blagues salées sur les invités. « Il a beau parler vite, ça me paraît toujours un peu long », dira-t-il après l'invention en vidéo de Patrice Bélanger. Stéphane Rousseau a été d'une efficacité mordante du début à la fin.

Si ce Grand bien-cuit était moins corrosif que les deux autres (*à noter que nous n'avons pas assisté à celui de P-A Méthot), il y a tout de même eu de bons moments. Rita Baga a offert un numéro original alors qu'elle se disait en « ritabarnak » parce que Laurent Paquin avait interprété une drag queen (La Duchesse de Langeais) sur scène. « Moi, j'ai-tu essayé de te voler le rôle du castor dodu dans les pubs de Bell? Non! » Elle en a aussi profité pour écorcher son album de musique qui doit paraître prochainement : « Parlez-moi dont d'une oeuvre qu'on n'a pas demandée! ».

Mathieu Dufour, que Korine Côté a affectueusement appelé « Le grand chien afghan de Véro », est venu offrir un cours de réseaux sociaux à l'humoriste de 49 ans. Il a parcouru son compte Instagram sous les yeux des spectateurs, offrant à Laurent Paquin des conseils pour optimiser son rendement. Lui aussi en a profité pour le taquiner l'humoriste sur ses nouvelles ambitions musicales. Après avoir fait entendre un extrait de sa première chanson au public, il s'est exclamé : « C'est comme Les Cowboys Fringants, mais sans le Fringant ».

Pierre-Luc Pomerleau a proposé certaines bonnes imitations des partenaires de Laurent dans le Bordel Comedie Club, Joël Legendre a présenté un numéro de variétés en 5 actes sur sa carrière, P-A Méthot est venu lui expliquer ce qu'on pouvait faire et ne pas faire en société et Korine Côté a abordé ses nombreuses collections (des ukuleles aux appelants). L'une des surprises de la soirée était un petit garçon de 7 ans qui a interprété quelques-unes des chansons vulgaires de l'humoriste avec un aplomb étonnant. C'était charmant à souhait! Le comédien Simon Boudreault s'est aussi présenté au lutrin pour charrier son grand ami, tout comme Sylvain Larocque et Maude Landry, qui a d'ailleurs décrit la vedette de la soirée comme le « Sylvain Larocque symétrique ».

Il y avait un peu plus de répétitions dans ce Grand bien-cuit - les gags sur sa sacoche en cuir, ses chemises hawaïennes, son poids et sa trottinette électrique ont tous été faits -, mais on ne peut pas dire que c'était ennuyant! Laurent Paquin s'est aussi permis de roaster ses confrères et consoeurs en fin de soirée : « je ne sais pas ce qui est le plus insultant : les jokes de gros ou le line-up de ce soir ». On l'a dit, mais on le répète, pour ceux qui n'ont pas pu voir les Grand bien-cuit ComediHa! en personne, il ne faudra pas les manquer sur la nouvelle plateforme Vrai cet automne.