Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Le Grand Bien-Cuit ComediHa! de Lise Dion : Les humoristes s'en permettent de salés

Après Mike Ward, c'était au tour de Lise Dion de subir les insolences de ses collègues et amis du milieu. Il fallait s'y attendre, c'était moins cinglant et vulgaire que la veille, mais ça ne signifie pas pour autant que c'était moins drôle, au contraire! Tout en gardant une certaine pudeur, les invités ont taquiné l'hommagée à travers des numéros originaux et surprenants.

Seulement Rosalie Vaillancourt y est allée all in avec des blagues crues dont elle seule a la recette. Mais, elle s'est ravisée après avoir traité le public de Lise Dion d'« Alzheimer ». Ledit public n'a pas apprécié et lui a fait savoir. « J'avais oublié que ce serait eux qui seraient dans la salle », a-t-elle dit en demandant aux techniciens de passer le prochain gag sur le téléprompteur. Ceci étant dit, on ne peut pas reprocher à la jeune humoriste son audace et l'inventivité de ses blagues, qu'elle a livrées avec aplomb. Elle en a d'ailleurs profité pour égratigner au passage son ex, Pierre-Yves Roy-Desmarais, qui était aussi sur le plateau. « Au moins, mon bébé ne va pas avoir ta criss de face de marde », a-t-elle décoché, dans un mélange d'hilarité et de malaise.

Le numéro d'ouverture de José Gaudet était plutôt tendre, outre une blague plus salée, qui a fait sursauter la principale intéressée. « Lise, tu en as ouvert des chemins, pour les femmes en humour, pour les personnes enrobées, tu en as tellement ouvert des chemins qu'on pourrait dire que tu es une charrue. » L'animateur de la soirée a fait du bon boulot en tant qu'entremetteur. Certaines de ses lignes caustiques sur les invités ont été mémorables. « Il a réussi beaucoup de choses dans sa carrière, mais sa plus grande réussite, c'est d'être le beau-père de Martin Matte », a-t-il lancé en présentant Marcel Leboeuf.

François Léveillée a interprété une chanson grivoise franchement efficace, Alex Perron a créé un compte à Lise sur une application de rencontre de son cru (Older; inspiré de Tinder), puis Silvi Tourigny, sous les traits de Carole aide son prochain, a abordé l'amour des voitures de l'humoriste. Pierre-Yves Roy-Desmarais, lui, a choisi de personnifier le fameux Point G introuvable de Mme Dion. « Ça fait 60 ans qu'on joue à la cachette. Tu sais ce qui est le fun de jouer à la cachette : quand quelqu'un te trouve! » L'auteur Simon Boulerice a aussi roasté Lise Dion en tâchant de percer le mystère de son deuxième livre, et Marcel Leboeuf a choisi de venir défendre les Marcel de ce monde, qui ont été écorchés sans vergogne par l'humoriste dans ses spectacles.

Sam Breton a fait quelques apparitions en vidéo où il analysait le compte Instagram de l'estimée artiste. Dominic Paquet, proclamé humoriste préféré de Lise Dion, a décidé de s'attaquer justement à ce compliment maintes fois prononcé. Celui qui lancera bientôt son nouveau one-man-show estime que ces éloges ont mis beaucoup de pression sur ses épaules, et se sont avérées plus néfastes qu'utiles. Ses mimiques et son delivery inégalé ont fait de lui l'un des meilleurs roaster de la soirée. Jean-Marc Parent a choisi, pour sa part, de raconter une anecdote, ce dans quoi il excelle, évidemment. Inutile de dire qu'il a été irréprochable.

Même si, de son propre aveu, Lise Dion n'aime pas beaucoup vilipender, elle s'est prêté au jeu et a embrassé l'expérience avec un malin plaisir à la toute fin de la représentation.

Une fois de plus, Les Grands Bien-Cuits ComediHa! nous ont offert une soirée d'humour impeccable. Les quatre émissions seront disponibles l'automne prochain sur la plateforme Vrai et on vous les recommande chaudement!