Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Nos 6 moments préférés du Bye Bye 2020

Dans les circonstances que l'on a connues en 2020, il était particulièrement périlleux de produire un Bye Bye. Comment rire de tous ces événements tragiques qui ont marqué une année particulièrement sombre? Simon-Olivier Fecteau et son équipe semblent avoir trouvé le bon ton. Nous vous invitons d'ailleurs à lire nos impressions sur cette édition spéciale.

Nous vous présentons ci-dessous nos six moments préférés de cette mouture 2020.

1. Le retour de la famille Bougon

On ne s'attendait certainement pas à renouer avec l'unique famille Bougon pendant ce Bye Bye. Par contre, on ne pouvait trouver meilleurs porte-étendards que ces crasseux bien-aimés pour revenir sur les événements qui ont marqué la Gaspésie cet été. Alors que les Québécois ne pouvaient voyager à l'étranger, plusieurs touristes malotrus ont envahi les paysages idylliques de la Gaspésie en les souillant sans vergogne. La famille Bougon a su nous rappeler avec humour ce moment peu reluisant de notre année. Il faisait bon les revoir tous!

2. La parodie d'Occupation Double Chez nous

Nous avons eu droit à une savoureuse parodie d'Occupation Double Chez nous, gracieuseté de Stéphane Rousseau. Celui-ci a incarné avec tout le vernis à ongles nécessaire Jay Du Temple, tandis que la distribution du Bye Bye donnait vie à Charles, Éloïse, Karl, Cintia et les autres. C'était tout simplement parfait, en plus d'être vraiment drôle. Et la seule et unique Julie a eu droit à son caméo en plus!

Mammouth avait aussi offert sa parodie de la téléréalité plus tôt cette saison.

3. Kevin Parent fait de la limonade

Elle avait certainement un goût amer cette limonade, celui nous rappelant la vague de dénonciations d'inconduites sexuelles qui a marqué notre été 2020. Par contre, dans la peau de Kevin Parent, Marc Dupré était franchement hilarant. On a ri, beaucoup, même si on espère que cette limonade ne sera pas au programme en 2021. Une parodie assez réussie sur un sujet franchement litigieux.

4. La performance de Sarah-Jeanne Labrosse en Marie-Mai et Valérie Plante

On la savait déjà douée pour la comédie depuis son implication dans le Gala Mammouth, mais Sarah-Jeanne Labrosse a été la révélation de ce Bye Bye 2020. Sa parodie de Marie-Mai était particulièrement mordante. Et que dire de sa Valérie Plante, mairesse de Montréal, qui était à s'y méprendre! Décidément, tout lui réussit à cette artiste talentueuse.

5. La Revanche de Michel Olivier Girard

L'an dernier, ce comédien a été écorché dans une parodie plutôt inutile sur le A&W, qui avait soulevé tout un tollé. Il était donc merveilleux de le voir prendre sa revanche en pastichant Claude Legault et ses publicités de l'érable. « Qu'est-ce que je fais là? Tu brasses de la marde Michel! » Une belle idée pour remettre les pendules à l'heure.

6. L'apparition de Monsieur Papaye

On ne pouvait se passer de notre Monsieur Papaye, personnifié par Claude Legault, qui a fait un retour amusant dans un sketch sur la pénurie de papier de toilette pendant la première vague de la Covid. On l'a découvert il y a deux ans et on ne peut maintenant plus s'en passer. Ne manquait que le bum d'Anne Dorval avec sa coupe Longueuil et notre bonheur aurait été complet...

On veut vous lire : quels ont été vos moments préférés de ce Bye Bye différent? Voyez des images de la soirée ci-dessous.

Lisez aussi nos impressions sur l'édition spéciale du jour de l'An d'En direct de l'univers.