Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Les téléspectateurs formulent cette critique de façon récurrente sur Indéfendable

Sur les réseaux sociaux, depuis quelques épisodes, on voit apparaître de plus en plus de commentaires de gens qui trouvent que les cas s'étirent dans Indéfendable.

C'est principalement le cas avec l'affaire du Dr Charbonneau, dont les patients ont fait irruption chez lui lors d'un souper avec son frère. Les deux hommes étaient armés et avaient l'intention de tuer. Heureusement, le psychiatre a su contrôler (de façon encore inconnue) son patient et l'encourager à assassiner son frangin violent.

D'emblée, il faut savoir que les cas se dérouleront sur plusieurs semaines. Nous n'en avons pas encore fini avec l'histoire du docteur Charbonneau. D'ailleurs, la productrice Izabel Chevrier répondait ceci ce lundi à un téléspectateur qui trouvait que l'intrigue s'étirait : « le procès commence dans 3 épisodes et vous réserve des surprises ! ».

Il faut dire que les histoires qui s'étirent, c'est une critique que District 31 recevait régulièrement aussi. En faisant une quotidienne, on doit invariablement prendre davantage son temps.

À l'opposé, STAT n'a pas ce problème (elle en a d'autres par contre). Les patients et les cas se multiplient de façon impressionnante depuis le début de la saison. Marie-Andrée Labbé saura-t-elle garder le rythme?

Une autre critique qui a été formulée, cette fois pour les deux quotidiennes, c'est la violence, surtout psychologique, de certaines scènes. Indéfendable a été rapidement attaquée sur ce point alors qu'il a fallu cette scène pour que les fans de STAT soient ébranlés.