Publicité

Les plus
récents

Les téléspectatrices et téléspectateurs se demandaient pourquoi Paul Houde ne faisait pas partie des collaborateurs officiels de Marc Labrèche dans son nouveau talk-show, Je viens vers toi.

À ce propos, la production nous avait répondu ceci, nous faisant croire que Paul Houde y serait bientôt.

Le voilà qui a fait sa première apparition, ce mardi, de manière plutôt loufoque.

À mi-parcours de l'épisode, alors que Boucar Diouf était l'invité de la journée, Marc Labrèche a pris une pause pour aller voir une personne dans l'audience qui était une vieille connaissance.

Dans les gradins, il a retrouvé une certaine Évelyne, une femme à qui on avait visiblement donné une mission peu avant le début du tournage et qui semblait assez gênée de se retrouver subitement devant la caméra.

Derrière elle, dans les gradins, se trouvait nul autre que Paul Houde, qui faisait mine d'être insulté de ne pas être cette vieille connaissance. La caméra s'est assurée de le garder dans le cadre, sans qu'il prononce un seul mot.

Nous avons trouvé cette idée plutôt amusante, idée qui a d'ailleurs semé l'hilarité sur le plateau.

S'il fut complètement hilarant que cette première apparition s'arrête là, Paul Houde s'est finalement joint à l'émission en fin de parcours, pour un topo se voulant loufoque sur la météo.

Même si le tout était plutôt déjanté, comme c'est souvent l'habitude de ce duo de vieux amis, le contexte météo actuel au Québec a malheureusement rendu ce segment un peu moins drôle que souhaité...

On s'imagine que nous verrons Monsieur Houde revenir à quelques reprises cette saison.

Rappelons que la semaine dernière, la conjointe de Marc Labrèche s'est ajoutée au générique, également de manière assez amusante... et anonyme.

Josélito Michaud a aussi profité de cette tribune pour mettre cartes sur table avec Marc Labrèche, qui l'a souvent parodié au fil des ans.

Ce mercredi, Patrick Huard se joint à l'animateur pour une autre soirée amusante, à 20 h sur Noovo.

Télé

Claude Legault et Dany Turcotte se joignent à une parodie décapante de Marc Labrèche