Publicité
Télé

Guy A. Lepage aborde ce moment critiqué de la 500e de Tout le monde en parle

Ce dimanche était diffusé le 500e épisode de Tout le monde en parle, alors que le talk-show souligne cette année ses 20 ans en ondes. Pour l'occasion, une pléthore d'invités a foulé le plateau de Guy A. Lepage, lui qui était spécialement accompagné du fou du roi original, Dany Turcotte. Ce dernier a d'ailleurs offert une performance mémorable, dont on vous parlait ici.

Les téléspectateurs ont réagi en grand nombre à cet épisode sur les réseaux sociaux, de manière généralement positive. Un moment a toutefois soulevé la grogne des adeptes, qui ont trouvé que l'animateur avait manqué de sensibilité dans ce moment précis.

De quoi s'agit-il? De celui où Guy A. Lepage a abordé sa séparation avec le premier ministre Justin Trudeau, après avoir fait jouer un extrait dans lequel ce dernier critiquait justement la séparation de son père, Pierre Elliott Trudeau, qui avait eu un impact majeur sur leur famille.

On se souviendra que Justin Trudeau et Sophie Grégoire ont annoncé leur séparation en août dernier. C'est évidemment un sujet de discussion depuis.

Pendant quelques secondes, le premier ministre, qui s'était montré très bon joueur jusque-là, est devenu particulièrement ému, et avec raison.

Au contraire des téléspectateurs, l'animateur Guy A. Lepage mentionne ce moment comme l'un de ses préférés et l'un des plus émouvants de la 500e de Tout le monde en parle.

« Justin Trudeau, moi je trouve ça touchant quand il parle de sa séparation », indique-t-il d'emblée en entrevue. « Ce sont des êtres humains. Ils sont très souvent, pas tout le temps, mais assez gentils. Ils dédient leur vie. »

Il poursuit en expliquant pourquoi il a reçu autant de politiciens sur son plateau depuis 20 ans : « Tu sais, moi je suis un artiste, j'ai une personnalité publique. Je suis redevable à mon public, il faut que j'offre un service après-vente. Je dois remercier les gens, faire des entrevues, montrer que je suis content pour ces gens-là qui me font vivre. Les politiciens, eux, doivent être fins même avec ceux qui n'ont pas voté pour eux. Même quand le monde dit "je te hais, t'es mon député et il faut que tu travailles pour moi". Moi, le monde qui me hait, je dis " va chier". Si quelqu'un n'aime pas ce que je fais, nos chemins se séparent là. Je ne suis pas pogné avec le monde, je ne suis pas un élu. Eux ne peuvent pas faire ça. Et eux, c'est 24 h sur 24, 7 jours sur 7. S'il se passe n'importe quoi, ils ne peuvent pas juste dire non, je ne suis pas là cet après-midi. Juste pour ça, ça mérite de s'y intéresser! »

Voyez des images de la 500e de Tout le monde en parle ci-dessous. Si vous avez manqué cet épisode charnière, il est disponible pour visionnement ici.

Notons que Sophie Grégoire avait abordé sa situation conjugale avec autodérision il y a quelques semaines. C'est à lire ici.