Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

C'est comme ça que je t'aime : François Létourneau frappe encore dans le mille

François Létourneau nous a offert deux séries cultes de la télé québécoise, Les Invincibles et Série noire. L'originalité de ces deux propositions a marqué l'esprit de bien des téléspectateurs, qui attendent depuis, avec impatience, le nouveau projet de l'auteur et comédien originaire de la Capitale-Nationale.

Cette nouvelle série espérée débarque enfin sur l'EXTRA d'ICI.tou.tv ce vendredi et elle est aussi exceptionnelle que les fans l'espéraient. C'est comme ça que je t'aime nous ramène en 1974 dans une banlieue anonyme de la ville Québec. On y rencontre deux couples avec d'importants problèmes conjugaux, qui viennent tout juste de laisser leurs enfants au camp pour trois semaines et qui se retrouvent confrontés l'un à l'autre. Les choses déraillent rapidement. La rancune se transforme en rage et le meurtre et la violence viennent s'immiscer dans leur quotidien pourtant insipide jusque-là.

Huguette, jouée par Marilyn Castonguay, est la pierre angulaire de cette histoire. La femme enceinte dépressive qui se transforme en meurtrière à la carabine est un personnage fascinant et Castonguay est époustouflante dans ce rôle composite. Les trois autres acteurs principaux, François Létourneau, Patrice Robitaille et Karine Gonthier-Hyndman, sont aussi épatants. Ils manoeuvrent habilement dans cette atmosphère drôle et lugubre qui nous fait penser à celui, débridé, de Tarantino. La révélation des trois premiers épisodes reste tout de même Sophie Desmarais, qui interprète un personnage déphasé, psychopathe, qui se décrit elle-même comme « la plus dangereuse de la gang ». Son regard livide nous obsède dès sa première apparition.

François Létourneau et le réalisateur Jean-François Rivard n'ont pas négligé la qualité de la reconstitution historique. Les maisons, les vieilles voitures, les accessoires d'époque, les vêtements; tout a été longuement réfléchi et l'effet est renversant. On voit même les années 70 dans la typographie utilisée et dans la trame sonore, finement orchestrée. Évidemment, on y retrouve aussi des dizaines et des dizaines de délicieuses références (la quincaillerie Le Castor bricoleur, le jeune René Simard, les épiceries Steinberg, le lutteur Dino Bravo) qui pimentent ce tableau brun et jaune ocre.

On ne peut pas passer sous le silence la finesse des textes de Létourneau. C'est grâce à son écriture décalée, inventive et unique que C'est comme ça que je t'aime frappe autant la cible. Les répliques sont cinglantes et les malaises, percutants. Cette comédie noire a tout ce qu'il faut pour séduire les téléspectateurs québécois. Les fans des Invincibles et de Série noire seront ravis de retrouver la plume aiguisée de Létourneau alors que les autres, ceux qui n'ont pas vu les précédentes oeuvres de l'auteur, découvriront un monde nouveau et marginal dans lequel ils seront vite happés.

Les dix épisodes de C'est comme ça que je t'aime seront disponibles dès le vendredi 6 mars sur l'EXTRA d'ICI.tou.tv.

Voyez nos photos du lancement, en compagnie de tous les comédiens, ici.