Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Le Grand bien-Cuit ComediHa! de Martin Matte : Oreilles sensibles s'abstenir!

Martin Matte goûtait ce mercredi à la médecine des Grands bien-cuits ComediHa!

Ses amis du milieu étaient rassemblés au Capitole de Québec afin de lui rendre un hommage plutôt salé.

Fabien Cloutier a lancé la soirée de formidable façon. Il a osé attaquer Martin Matte via un sujet plutôt délicat, soit son frère. Le maître de cérémonie a prétendu que l'auteur des Beaux malaises (« l'émission qu'il a créée pour humilier sa famille ») avait utilisé son frère malade pour faire pitié et attirer la sympathie du public. Il est même allé jusqu'à remettre en doute les circonstances de l'accident de son frangin. « C'est un bel adon! », a-t-il lancé, sous l'hilarité d'une foule complice.

Stéphane Rousseau a été le premier à se présenter au micro, mais personne, d'ailleurs, n'a réussi à être aussi corrosif que lui au cours de la soirée, pas même Mike Ward. L'humoriste a surtout taquiné son ami sur sa relation avec la comédienne Laurence Leboeuf, de 16 ans sa cadette. Ses gags étaient caustiques et audacieux. Lisez-en quelques-uns ici. Daniel Grenier suivait avec sa valise fétiche. En plus de quelques blagues visuelles amusantes, il a rappelé quelques souvenirs où Martin Matte, Martin Perizzolo et lui étaient colocs.

La fille de Martin Matte, Marilou, a ensuite quitté son siège dans la salle pour venir roaster son papa comme il se doit. La jeune femme était particulièrement à l'aise devant le public, tellement qu'on a eu l'impression que Marilou pourrait peut-être, ultimement, suivre les traces de son père devant les caméras. Elle a parlé des insécurités de son paternel ainsi que des différences entre la réalité et la fiction des Beaux malaises, sans oublier de taquiner, elle aussi, Martin sur la différence d'âge d'avec sa nouvelle flamme. « J'ai gagné une nouvelle amie grâce à lui : sa nouvelle blonde est assez proche de ma tranche d'âge », a-t-elle lancé. Voyez des images de Marilou Matte sur la scène ici.

Rosalie Vaillancourt, qui n'a pas tendance à avoir la langue de bois, a attaqué le bien-cuit avec l'énergie et le langage coloré qu'on lui connaît. Sa ligne sur Robert Lepage, aussi rôtisseur, était particulièrement foudroyante. « Parlant de Mme Jigger, son sosie : Robert Lepage, est là. » L'enfant-roi est revenu sur des moments où elle a collaboré avec Martin Matte. Comme plusieurs de ses collègues, elle a abordé son côté radin.

Le coloc #2, Martin Perizzolo, a quant à lui parlé de sa participation aux Beaux malaises. « Ce gars-là me fait PAS jouer au tennis. Il transforme une action et inaction », dit-il en mentionnant ce que n'est que pour l'humilier qui lui a offert un rôle dans sa série. L'humoriste a également effleuré les problèmes d'insomnie de son ami en indiquant qu'il avait du mal à dormir parce qu'il était « juste pas bien en position couché, parce que c'est plus dur de rabaisser les autres ». Ghislain Taschereau a eu aussi quelques bonnes blagues, disant entre autres que lui consultait le dictionnaire, mais que Martin préférait « fouiller dans'La Rousse ».

La très appréciée du public Christine Morency est revenue, quant à elle, sur un gag qu'elle avait fait dans le Grand bien-Cuit de Mike Ward l'an dernier sur Martin Matte, alors qu'elle disait qu'il avait « une tête de gland ». Elle a aussi parlé de cette publicité de Maxi qui a été retirée et des excuses de Martin Matte suivant ce scandale. Cinglante à souhait, elle n'a pas déçu ses nombreux fans dans la salle. Pour sa part, Robert Lepage a passé en revue la carrière au cinéma de Martin Matte. Appuyé d'extraits délicieux, l'homme de théâtre a prouvé qu'il avait un sens de l'humour aiguisé et un timing comique redoutable. Mike Ward a aussi présenté un court numéro. Il a notamment ri de son spectacle présenté sur Netflix : « J'étais jaloux de mon frère : lui, il va l'oublier ce show-là. » À noter que l'animateur de Sous écoute a offert un gag savoureux d'entrée de jeu : « Y'a tellement de blancs sur scène, on dirait que c'est Robert Lepage qui fait la mise en scène ».

Sous un tonnerre d'applaudissements, Martin Matte a finalement pris la parole et s'est vengé de toutes les méchancetés qui avaient pu être dites à son sujet lors de cette soirée à la hauteur des attentes (qui étaient assez élevées, disons-le).

Les grands bien-cuits ComediHa! seront disponibles en décembre prochain sur la plateforme VRAI.