Publicité
Télé

Voici pourquoi Martin Matte n'était pas au En direct de l'univers de Mike Ward

Alors qu'il enregistrait son podcast au lendemain du rendez-vous télévisuel en direct le plus prisé du samedi soir, Mike Ward lançait, sans équivoques : « Cr*ss que c'était hot ».

Ce qu'il abordait, d'abord, c'est sa relation aux événements qui suscitent l'émotion :

Tout le monde me disait "tu vas voir, tu vas vivre des émotions", pis on dirait qu'avant, ça me stressait. Et c'est là que j'ai vu que j'ai beaucoup changé dans les dernières années, je me suis amélioré.

« Il y a trois ans je l'aurais fait [être l'invité d'En direct de l'univers NDLR], le monde serait arrivé et j'aurais juste dit "je le connais lui" et ça aurait fait de la mauvaise télé... »

Il enchaînait avec une introspective face à cette évolution. « Je pense, c'est deux affaires. Quand on avait fait le Centre Bell, je m'étais dit "OK, vie ton soir, vie tes émotions." J'ai ouvert de quoi, je laisse l'amour rentrer mieux qu'avant. Je pense aussi que ma blonde m'aide là-dessus. [...] Je ne blâme pas mon père, mais c'est de sa faute (rires) [...], c'est un monsieur, y'est pas bien avec ses émotions. La première fois que je lui ai dit "je t'aime", il m'a répondu "Ok". Mais là mon père vit mieux avec ses émotions, moi je vis mieux avec mes émotions... »

Lorsque Yan, son technicien, lui demandait ensuite si en préparation, il avait listé des noms qu'il ne souhaitait absolument pas voir sur la scène d'En direct de l'univers, le principal intéressé répond : « Moi j'ai juste dit "je sais que vous aimez ça booker de la famille et des amis, mais moi, un ami qui fausse, je n'en veux pas" (rires). » Mike, qui avait préparé une liste de gens qu'il souhaitait voir sur la scène, semblait même plutôt zen face à l’intrigue. « Je vais me laisser surprendre », disait-il s'être répété avant l'émission.

Cette situation a d'ailleurs mené à une anecdote assez drôle, qu'il racontait aussitôt :« Jean-Thomas Jobin m'a écrit "hey excuse, je ne serai pas là, mais sache que ce n’est pas moi qui ai dit non, ils ne m'ont juste pas booké" et dans ma tête je me suis dit "ah cr*ss, je ne lui ai pas dit, que je leur ai dit que Jean-Thomas sonne le cul". Mais je leur avais vraiment dit ça. Ils aiment ça avoir des vedettes, alors la recherchiste me disait "Martin Matte, tu le connais bien, vous avez fait l'école ensemble, vous vous voyez encore souvent... " Et j'étais comme, "Martin, il fausse", je ne voulais pas Martin Matte. Je ne voulais personne qui fausse. »

Quant à l'effet de surprise, l'équipe d'En direct de l'univers a encore une fois bien réussi sa mission. « Moi, toute la journée, je n’avais aucune idée qui allait être là. Michel est venu me chercher, je n’avais aucune idée qu'il allait être sur le show. Ma blonde, elle m'a fait à croire qu'elle n'allait pas être là et c'est la seule que j'ai comme soupçonné qu’elle allait être sur le show, parce que je trouvais ça weird qu'elle venait à en direct, mais elle ne vienne pas me voir avant et après elle était pas dans le public. » Plus tard, l'hôte du balado soulignait aussi ceci face au passage de sa conjointe à En direct de l'univers : « ma blonde est tellement pas à l'aise dans les affaires de même que juste le fait qu'elle le fasse, tout le long j'étais comme "ah, cr*ss là, je lui en dois une". »

Rappelons que sa conjointe, Bibi Benoît est aussi l'ex d'un autre humoriste et ça avait fait fortement réagir le public.

Mike témoignait aussi de son appréciation du mélange musical dans son moment concocté par l'équipe de France Beaudoin, dès le numéro d'ouverture. Avec la sélection qui passait de Jean-Leloup à Metallica, Prince, Lady Gaga à La Zarra, entre autres, même lui qui n'aime pas les pots-pourris s'est surpris à trouver ça bon. À la réécoute de l'émission, il rapportait même s'être dit « J'ai fait est* que c'est bon, d'habitude je n’aime pas ça les medleys, il y a tout le temps une tune que j'aime pas. Mais ça, cr*ss c'est bon? Après j'ai réalisé que, "bin oui, c'est toutes des tunes que t'as dit que tu voulais, épais" »

Enfin, il s'est vu étonné de la présence de son ami de longue date, Wilfred LeBouthilier. « Ça ça m'a surpris, Wilfred est arrivé et quand y'est arrivé, j'avais l'air d'une petite fille en 2003. J'étais tellement content. »

« Je veux féliciter l'équipe d'En direct, c'est de la belle télé. C'est impossible de ne pas aimer ça », disait-il en guise de conclusion sur cette rétrospective, avant d'enchaîner vers l'objet de discussion principal de son balado, le cinéma, avec Anik Jean et Sandrine Bisson.

Stars

Marie Carmen réagit à sa visite sur le plateau d'En direct de l'univers