Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Virage : Quand le temps est venu d'accrocher ses patins

Après des essais assez concluants du côté de la comédie, Noovo propose cet automne sa toute première fiction dramatique avec Virage, un drame tournant autour des défis auxquels doivent faire face les athlètes de haut niveau lorsque sonne l’heure de la retraite.

En plus de devoir clore ce chapitre auquel elle a consacré la majorité de son existence, Frédérique Lessard (Charlotte Aubin), une patineuse de vitesse de renommée mondiale, doit également tourner la page sur une longue histoire d’amour avec Antoine Bernard (Émile Schneider), lui qui est aussi sur le point de tirer sa révérence de la scène sportive

La prestation de Charlotte Aubin, ainsi que le point de départ de la série, font inévitablement écho à la vie personnelle et à la carrière de Marianne St-Gelais, dont la série est librement inspirée. Mais Frédérique Lessard demeure un personnage de fiction à part entière, nous assurent les autrices, qui ont construit le récit de cette dernière à partir des témoignages et des confidences recueillis auprès de nombreux sportifs.

Vous pouvez d’ailleurs découvrir ce que la comédienne, le producteur Louis Morissette et la coautrice Kim Lévesque-Lizotte avaient à dire à ce sujet lors du dévoilement de la série en cliquant ici.

Si la compétition, l’entraînement, la routine et la préparation mentale contre vents et marées occupent une place importante dans les deux premiers épisodes, l’équipe de production souligne néanmoins que le drame sportif se transformera rapidement en drames familial et personnel pour la principale intéressée et ses proches.

Il sera évidemment question de santé mentale, sujet qui s’est souvent retrouvé au cœur de l’actualité sportive au cours des derniers mois, mais aussi d’une incessante quête d’adrénaline lorsqu’une vie on ne peut plus mouvementée devient subitement beaucoup trop calme.

Si Frédérique sera évidemment la principale affectée par cet important changement de cap, elle n’est pas la seule à avoir investi énormément de temps et d’énergie dans sa carrière. Le tout donne d’ailleurs lieu à une scène pour le moins significative lorsque celle-ci doit annoncer sa décision à ses parents (interprétés par Marie-Thérèse Fortin et Sylvain Marcel).

L’une des particularités de Virage est également d’explorer ces thèmes à partir d’un point de vue féminin. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un choix inusité, il est vrai que la majorité des histoires sportives tendent à mettre en scène des personnages masculins.

Mais ce qui retient d’ores et déjà l’attention au cours de cette entrée en matière, ce sont les nombreuses qualités de la production, ainsi que la réalisation de Catherine Therrien (qui nous offrira en novembre Une révision, son premier long métrage).

La direction d’acteur, le rythme à la fois trépidant et posé, l’équilibre entre les dialogues et les non-dits, et la sublime direction photo élèvent certainement la proposition au-dessus de bon nombre de ses compétiteurs.

En attendant de découvrir de quoi seront faits le parcours et la quête personnelle de Frédérique une fois ses patins accrochés, nous pouvons affirmer que les deux premiers épisodes de Virage n'ont rien d'un faux départ.

La première saison de Virage sera diffusée le mercredi à 20 h à compter du 15 septembre, sur les ondes de Noovo.