Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Une suite sans aucun répit pour Toute la vie après les fêtes

La série Toute la vie a pris une pause pour les fêtes en laissant ses personnages principaux confrontés à plusieurs enjeux. Les téléspectateurs sont impatients de découvrir ce qu'il adviendra de Sassan, Éloïze, Méli, Charlotte, Viviane, Riliana, Christophe et Tina au retour, en janvier. Nous avons eu l'occasion d'en discuter avec l'autrice Danielle Trottier, qui a bien voulu nous parler de ces histoires bouleversantes et de ce qui attend ces personnages qu'on aime.

D'entrée de jeu, elle évoque une deuxième moitié de saison qui va s'accélérer : « Maintenant on connaît leur histoire, on connaît leurs familles. C'est sûr que dans la deuxième partie, tout va s'accélérer. Parce que, comme on a compris, moi avec Toute la vie, je fais une boucle d'une saison avec mes personnages. Pour chacun des personnages, je vais foncer dans leur destin, je vais tout accélérer. »

On se questionne notamment à propos de Charlotte, incarnée par la formidable Romane Lefebvre, qui a vécu un avortement tardif troublant dans les derniers épisodes. Continuera-t-on à voir son personnage, comme elle n'est plus enceinte? « Charlotte elle a pris une décision difficile. Les avortements tardifs au Québec, tout le monde pense que c'est facile, mais ça ne l'est pas. J'ai présenté une jeune fille qui souffre d'anxiété, qui a de la misère à faire confiance, qui semble perdue dans ce monde et qui s'est sentie incapable de prendre la responsabilité d'un autre être humain. Elle a fait toute une démarche pour ne pas être face à cette responsabilité-là. Une fois que j'ai fait ça, il ne me reste qu'elle et je vais m'en occuper. Je ne vais pas abandonner Charlotte, je veux qu'on comprenne qu'est-ce qui fait que cette jeune fille vit tant de colère, tant de rage, tant d'anxiété. Moi, c'est le parcours individuel qui m'intéresse, je ne défends pas de thèses, de lois ou de groupes. C'est le destin de cette jeune fille qui m'a tant touchée. Je veux savoir elle est qui et où elle va aller. Charlotte, elle est là jusqu'à la fin. »

Quant à Éloïze (superbe Élizabeth Gagnon-Tremblay), bien des téléspectateurs sont inquiets de son destin. La jeune femme, qui souffre d'un handicap mental, court-elle un danger de par sa grande naïveté? L'autrice nous indique que nos inquiétudes sont fondées, mais peut-être pas pour les raisons que l'on imagine : « Moi je pense que cette situation-là, qui est unique, est encore une fois délicate. On comprend Éloïze qui veut ressembler aux autres, et sa mère qui est très inquiète et qui est épuisée par des années de soins. On a vu qu'Éloïze est habillée comme une petite fille. Sa mère a eu un réflexe maternel étouffant, elle a toujours voulu protéger sa fille. Mais soudainement celle-ci a grandi et elle est enceinte. Éloïze c'est l'histoire la plus étonnante que je vais raconter. Cette histoire-là n'a pas fini de nous étonner, car elle présente un parcours tellement particulier et unique. Je pense qu'on a raison de s'inquiéter d'elle et on va voir que ce n'est pas pour les mêmes raisons qu'on pense. »

Quant à Sassan (Lyna Khellef), qui se fait tendre un piège par ses parents contrôlants, que va-t-il lui arriver? Réussira-t-elle à comprendre avant d'aller chercher en vain sa soeur dans un pays où elle restera probablement prisonnière? Danielle Trottier nous dit : « Sassan, on a compris depuis le début que c'est une fille courageuse. Sassan c'est la première génération qui est confrontée à un modèle de vie qui est différent. C'est là-dessus que je vais travailler. Je ne veux pas qu'on oublie de Sassan qu'elle est très intelligente, sensée et très courageuse. »

Enfin, nous sommes impatients de découvrir ce qu'il adviendra de Christophe (Roy Dupuis), dont la responsabilité de sa soeur et ses nouveau-nés est franchement pénible à supporter. Réussira-t-il à faire la paix avec son passé? « Mon personnage principal dans cette intrigue-là, c'est Christophe. C'est lui qui nous intéresse. Qu'est-ce qu'il va faire pour aider sa sœur? Qu'est-ce qu'il va faire pour couper les ponts avec sa famille? Qu'est-ce qu'il va faire pour se protéger lui-même de toute la souffrance que cette famille lui a procurée? Il va atteindre une limite, mais qu'est-ce qu'il va faire? On voit à quel point il perd ses moyens quand il est question de sa famille. […] Notre personnage perd ses repères quand il est replacé devant cette souffrance, c'est ce qui est intéressant ici. » À son contact, Tina (Hélène Bourgeois Leclerc) se remettra aussi en question, nous indique l'autrice : « La question que nous nous poserons avec Tina est celle-ci : est-ce qu'elle se sent adéquate? Elle commence à se poser des questions. Le fait de travailler avec Christophe par exemple, ça a une influence sur sa perception d'elle-même. Christophe a une expérience de vie, il a vécu beaucoup de choses qui lui permettent d'avoir sa maturité actuelle. À son contact, que va-t-elle ressentir? Quelle influence aura ce duo-là sur les choix éventuels de Tina? Sa mère est malade, elle n'a toujours pas retrouvé sa mère naturelle. De plus, elle semble débordée avec l'école. Va-t-elle devoir se choisir? »

Attendez-vous à une deuxième moitié de saison carabinée et sans temps mort. Danielle Trottier se dit elle-même épatée par ce qu'elle a vu en montage : « Le rythme va augmenter. Il n'y aura pas de répit. Moi j'ai visé des histoires singulières. Chacune a son histoire et chacune est promise à des retournements dramatiques qui, parfois, sont extrêmement déstabilisants. C'est un feu roulant. Moi je vois les premiers montages et ce qu'il y a de spectaculaire, c'est le jeu des jeunes comédiennes. Je n'en reviens pas de leur maturité. Moi je leur ai confié des enjeux dramatiques forts, profonds, difficiles, questionnants. Elles ont endossé ça avec une telle maturité. C'est l'affaire la plus surprenante et satisfaisante à la fois. »

Voilà qui promet! C'est un rendez-vous dès le mardi 5 janvier à 20 h à Radio-Canada. Découvrez des images de la suite ci-dessous.