Publicité
Télé

Survivor Québec dévoile la cohorte de sa nouvelle saison

Ce matin, nous découvrons la nouvelle mouture de Survivor Québec. La deuxième édition de l’adaptation québécoise sera à nouveau animée par Patrice Bélanger. Les 20 courageux joueurs, issus des quatre coins du Québec (et du Nouveau-Brunswick), s’apprêtent à s’envoler vers les Philippines pour l’aventure d’une vie. Pendant plus de 40 jours sur une île déserte, ils combattront la faim, se débrouilleront à partir de rien pour réussir des épreuves et devront faire preuve d’une force mentale inébranlable pour résister aux éliminations.

Âgés entre 24 et 65 ans, les nouveaux candidats s’enrôlent dans un jeu extrême, aussi stratégique que physique, où ils devront repousser leurs limites d’une épreuve à l’autre pour survivre (littéralement). Qu’ils soient entrepreneur en mode, artiste peintre, diffuseur de jeux vidéos ou agent de traitement de la paix, ils devront tous se battre sans relâche pour conserver leur place au sein de leur tribu. Chaque semaine, le conseil de la tribu s’entendra pour éliminer un joueur. Le dernier survivant repartira avec un grand prix de 100 000$, qu’il aura bien mérité. Repérez les résumés des profils dans notre galerie sous la zone de texte ainsi que la description plus détaillée de chaque concurrent plus bas.

Descriptions officielles des candidats (fournies par la production)

Annabelle :

Technologue en environnement de jour et humoriste de soir, Anabelle a un profil et un parcours de vie plutôt atypiques. Issue d’un milieu de vie très modeste dans une petite communauté du Nouveau-Brunswick, elle a su rapidement qu’elle devrait travailler fort pour atteindre ses objectifs et s’accepter dans sa différence physique. Difficile de passer inaperçue quand on mesure 6 pieds et 4 pouces, mais elle compte diriger l’attention sur son côté clown et cacher le plus longtemps possible son côté analytique et ses capacités intellectuelles. Dans la vie de tous les jours, elle est du genre à s’asseoir avec les gens seuls au resto alors elle aime l’idée d’une alliance de sous-estimés puisqu’elle ira naturellement vers les joueurs qui seront un peu plus à l’écart.


André :

À 65 ans, André est un retraité pétillant avec un horaire de vie de type présidentiel. Après une longue carrière en affaires à redresser, diriger et créer des compagnies, il a pris sa retraite il y a 12 ans pour s’occuper de son beau-fils autiste. Ce grand rassembleur est aussi l’organisateur en chef de tous les partys et d’une quinzaine d’activités sportives par année. Sachant que les joueurs plus âgés sont souvent considérés comme des maillons faibles et éliminés en premier, il compte se surpasser dans les épreuves, créer des liens solides et se rendre indispensable au camp grâce à sa passion pour la survie. Derrière ses airs de grand-papa au cœur tendre se cache un féroce compétiteur qui est prêt à tout pour ne pas partir en premier, mais surtout pour être le dernier survivant.


Audrey :

Entrepreneure dans le domaine de la mode, Audrey est là pour jouer et devenir la première vilaine de Survivor Québec. Si elle rêve de grands coups, de mensonges et de trahisons, la partie survie l’enchante un peu moins. Derrière ce sourire et cette personnalité pétillante se cache un caractère explosif qu’elle devra bien gérer malgré le manque de sommeil. Elle n’a pas une once de sportive dans le corps, mais elle compense par son esprit compétitif! Elle compte surtout sur ses habiletés sociales et stratégiques pour se rendre le plus loin possible. Pas question de se faufiler jusqu’à la fin, elle veut s’y rendre en contrôlant le jeu, avec les deux mains sur le volant de son aventure.


Caroline :

À l’aube de sa soixantaine, ce n’est certainement pas l’âge de Caroline qui marquera les esprits! Aventurière dans l’âme, elle peut cocher sur sa bucket list l’ascension du camp de base de l’Everest et la traversée du Sahara! Née à Arvida, au Saguenay, dans une famille de douze enfants, Caroline a su prendre sa place très jeune. Véritable battante, elle fonce malgré les épreuves: elle a terminé un baccalauréat en administration tout en élevant son fils, seule. Elle a survécu à un cancer du sein et un an après sa guérison, elle terminait son premier demi-marathon! Tout ce qu’elle souhaite maintenant, c’est que sa flamme brûle très longtemps au Conseil de tribu.


Charly :

Né en France dans un quartier très difficile, Charly a été confronté à de dures réalités, mais il a toujours su garder le droit chemin. Sa jeunesse a été bercée par Koh-Lanta - la version française de Survivor - qui lui a permis de rêver d’un monde meilleur à l’extérieur de son quartier. Sa mère, d’origine martiniquaise, a tout sacrifié pour lui et ses sœurs en les élevant seule. C’est de ce modèle qu’il tient sa persévérance et sa résilience. Agent de traitement de la paie et agent de sécurité dans les bars, il a maintes fois prouvé son sang-froid légendaire. Il croit pouvoir être une inspiration pour les gens qui, comme lui, ont dû s’exiler et qui se sont acharnés au travail. S’il met la main sur le titre de dernier survivant et sur les 100 000$, il pourra se rapprocher de sa famille, en France, qui vit trop loin de lui.


Déborah :

Originaire de la Belgique, Déborah a découvert le Québec en 2011 lors d’un stage en enseignement. Elle est tombée complètement en amour avec l’hiver québécois! Déborah a grandi dans une famille qui aime argumenter et s’obstiner! Elle n’a rien perdu de ce franc-parler qui la caractérise. Elle se donne comme mission de faire profil bas, mais elle doute d'y parvenir… Elle veut éviter de donner des conseils aux autres mais sait qu’elle risque de le faire à peine débarquée du bateau! Déborah déteste les bestioles, craint la chaleur extrême et le manque de nourriture : « Je n’ai pas vécu de réelles épreuves dans la vie, Survivor va m’en faire vivre toute une ».


Desneiges :

Desneiges a grandi en Mauricie où sa vie alternait entre vitesse et calme absolu, à faire du 4 roues au chalet, à nager ou à pêcher. Elle a toujours foncé sans trop se soucier de sa condition : elle est née avec une malformation congénitale au bras gauche. Mais comme elle le dit si bien « à part me tourner les pouces, je peux tout faire! ». Elle n’a peur de rien, à part peut-être du silence et de dormir seule dans le noir. Nage synchronisée, natation, bungee, randonnée en haute montagne, parachute, rien ne l’arrête. Elle ne se considère pas athlète, mais n’est encore jamais arrivée dernière dans un sport. Elle a connu Survivor Québec avec ses collègues qui en parlaient sur l’heure du lunch. Depuis, elle a fait ses devoirs. Elle a visionné les saisons américaines et elle est prête à se classer dernière…dernière survivante!


Dominic :

Dominic se définit lui-même comme un nerd. Sa passion pour les jeux vidéos l’a amené à se créer un compte Twitch où une communauté le suit pour le voir tester certains jeux. Charismatique, drôle, attachant et un brin tannant, Dominic est très facile d’approche et il peut connecter avec n’importe qui. Comme ce n’est pas un grand sportif, ça sera intéressant de voir comment il pourra se débrouiller dans les épreuves physiques. Selon lui, tous les mensonges sont permis pour semer le trouble dans la tribu!


Erick :

Avec ses 6 pieds et ses 225 livres, Erick le dit lui-même, il passe souvent pour un pan de mur! Mais derrière ce mur, se cache autre chose qu’il compte mettre à profit : une grande capacité d’observation et d’écoute. Il est constable spécial dans un palais de justice et tous les jours il est confronté à des situations difficiles. Au fil du temps, il a su développer un sixième sens qui lui permet de déceler le mensonge dans une expression faciale, il sait voir venir le risque et reste calme peu importe ce qui se passe devant lui. Sa préparation prouve sa détermination: depuis des mois déjà, il a intégré le riz et la noix de coco à ses menus, il s’est pratiqué à dormir au sol et à allumer des feux! Survivor serait son Everest personnel et il compte bien être seul au sommet à la fin!


Florence :

Du haut de ses 24 ans, Florence a une force mentale et physique surprenante. À 13 ans, elle quitte le nid familial pour se consacrer à son sport: la natation. À 16 ans, elle participe aux essais pour les Jeux Olympiques de 2016. Malgré tous ses efforts, elle n’a jamais pu se rendre aux Olympiques. Cela dit, elle a l’impression que tout son parcours la préparait pour Survivor Québec. Même si elle a mis la compétition de côté pour se consacrer à sa carrière en neuroscience cognitive, elle carbure encore aux défis et à l’adrénaline. Elle se décrit comme une « peureuse-courageuse » puisqu’elle se pousse toujours à faire des choses qui lui font peur. De nature introvertie, elle surprendra par sa capacité d’analyse, son endurance surhumaine et son moral à toute épreuve.


Ghyslain :

Ghyslain a déjà eu plusieurs vies. Adolescent il est parti travailler en ventes en Ontario. Dans la jeune vingtaine, il a fondé une compagnie de chauffage. Il est maintenant entrepreneur en immobilier et, surtout, père de trois enfants. Tout ça à seulement 29 ans! Cette détermination lui vient de sa mère qui l’a élevé seule, avec son frère et sa soeur. Ghyslain aime dépasser ses limites physiques et mentales, et il se considère comme une bête de challenges. Il pratique une multitude de sports et généralement il repart avec la victoire. Il sait que sa confiance risque d’être perçue comme de l’arrogance, mais il est prêt à tout assumer : sa stratégie, son leadership et sa vulnérabilité.


Gwladys :

De Paris à Montréal, Gwladys est née en France et est arrivée au Québec à l’âge d’un an. Avec sa personnalité colorée, elle est très spontanée et extravertie. Une chose est certaine, elle n’a pas la langue dans sa poche. Enseignante au secondaire et maman de 4 garçons, elle sait faire la discipline et être en mesure de se faire entendre et respecter. Coquette en tout temps, même en mode survie, elle aime le beau et le confort. Si elle le pouvait, son rouge à lèvres serait parmi les items qu’elle voudrait avoir avec elle sur l’île. Sa stratégie sera d’être à l’écoute et d’observer. Elle ne veut pas le rôle de leader, mais être une bonne deuxième. Pour Gwladys, Survivor est comparable à un camp de jour rudimentaire. Reste à voir si elle éprouvera autant de plaisir et chantera des chansons de colonie de vacances!


Jean-Michel :

Jean-Michel est né à Moncton au Nouveau-Brunswick et il y est établi avec sa conjointe. Nous pouvons parier qu’il misera sur un jeu social étant donné qu’il est psychologue clinicien et également professeur universitaire en psychologie. Il souhaite tout d’abord établir de forts liens avec les autres joueurs pour devenir indispensable à leurs yeux. C’est de cette façon qu’il prendra le rôle de leader positif pour se permettre d’avoir le dernier mot lors des décisions finales. Avec son côté compétitif et étant un athlète d’endurance, Jean-Michel sera sans doute un adversaire redoutable aux épreuves. Reste à voir où il saura se démarquer le plus.


Kassandre :

Derrière ce sourire charmeur et cette belle crinière blonde se cache une fine stratège très compétitive qui compte bien se faufiler jusqu’en finale. Kassandre souhaite ne pas faire trop de vague pour le début de l’aventure, mais attendons de voir ce qu’elle réserve comme stratégie plus les jours passeront. Grande aventurière et fille active, elle pourra très bien se débrouiller dans les épreuves physiques tout comme dans celles plus intellectuelles grâce à ses nombreuses années d’études en littérature française. Kassandre a rarement connu l’échec dans ses différents projets. Reste à voir si ce sera à nouveau le cas avec son aventure à Survivor Québec.


Marie-Noëlle :

Marie-Noëlle est une geek assumée. Elle adore les jeux où on doit user de logique. Après 20 ans à suivre les émissions de Survivor, elle se considère comme une superfan. Elle souhaite miser sur son côté persuasif et baser son aventure sur un jeu social. Étant entrepreneure en services-conseils, elle croit pouvoir influencer les autres joueurs en sa faveur pour atteindre ses objectifs. Bien qu’elle soit maman, elle n’est pas là pour jouer ce rôle avec sa tribu. Son côté vilain l’amènera à jouer gros et à prendre des risques.


Marilou :

Née au Vietnam et adoptée par des parents aimants à 7 mois et demi, Marilou a grandi à Montréal. Cette designer industrielle a toujours eu une facilité à connecter avec les gens, c’est un atout inné, mais aussi nécessaire à son bonheur. Selon ses parents, déjà à l’orphelinat, les nombreux bracelets à ses poignets indiquaient qu’elle était dans les bonnes grâces des nounous. C’est une fille compétitive, mais elle pense en équipe avant tout. Ses sports de prédilection sont le ultimate frisbee et le flag football, qu’elle coache aussi au niveau collégial. Elle est rapide en tous points: elle parle vite, elle court vite et elle pense vite, sa tête n’arrête jamais. Elle connaît très bien Survivor mais elle ne se décrit pas comme une grande stratège, elle veut surtout s’amuser et être le genre de joueuse marquante et attachante qu’elle aime suivre à la télé!


Nabil:

Issu d’une famille québéco-marocaine, Nabil a grandi à Châteauguay. Le quotidien de ce spécialiste en relations commerciales se compose de nouvelles rencontres et de négociations. Ancien croupier au casino et lui-même adepte de poker, il sait lire les gens rapidement et flairer le bluff. Ses habiletés sociales et ses instincts de joueur seront un combo redoutable dans le jeu. Survivor a toujours eu une place spéciale dans son cœur, mais ça lui rappelle une époque dont il n’est pas fier. Une époque pas si lointaine où il pesait 465 lbs et passait des heures à regarder l’émission en mangeant de la malbouffe et en rêvant d'une version de lui qui serait capable de participer. Aujourd’hui, ce rêve devient réalité et la motivation qui l’habite est inébranlable. S’il se considère déjà comme un survivant dans sa vie, il compte bien tout faire en son pouvoir pour être le dernier survivant de Survivor Québec.


Olivier :

Originaire de Jonquière, Olivier a voyagé à travers le monde grâce à son art. Mieux connu sous le nom d’Olicorno, cet artiste peintre sait se démarquer et être unique en son genre. Sa propre vie est une performance en soi. Nouvel adepte de Survivor Québec, il ne connaissait pas le concept quand il a envoyé sa candidature. Son jeu sera surtout axé sur l’humain. Il est un grand parleur et parfois même trop; il pourrait communiquer des informations qu’il aurait peut-être dû garder pour lui. Malgré sa gentillesse, Olivier ne souhaite avoir aucune morale et mentir à tout le monde. En espérant que sa faim sera suffisamment comblée par le riz, car il pourrait devenir facilement irritable.


Raphaël :

Raphaël ne s’en cache pas : il est un superfan de Survivor! Mais pas question de le dire aux autres membres de sa tribu! Ce qui ne sera pas tâche facile puisque depuis quelques années il est à la barre d’un podcast spécialisé dans les jeux de stratégies, dont Survivor. C’est un geek assumé qui travaille dans le domaine des jeux vidéos et participe à Génies en herbe depuis son secondaire. Il se définit comme un grand sportif: hockey, basket, soccer, football…tout ça en direct de son salon où il gère de nombreux pool. Un brin anxieux, pas très à l’aise en mode survie, il est tout de même prêt à vivre à fond chaque seconde de cette aventure qui le passionne depuis sa jeunesse.


Sébastien :

Ingénieur en procédés métallurgiques de profession, Sébastien est maire de la ville d’Amos en Abitibi depuis 2015. Il est également le préfet de la MRC Abitibi. Un titre qu’il porte fièrement et qui vient avec beaucoup de pression et de responsabilités de jour comme de nuit. Très investi dans son rôle, Sébastien a l’impression de s’être perdu comme individu au fil des ans. C’est pourquoi il a envie de se mettre au défi et de voir comment il s’en sortirait dans une micro-société où il n’a pas le contrôle et pas de statut. Loin de sa famille et de ses citoyens, son plus grand défi sera de se laisser aller complètement dans un jeu où tous les coups sont permis pour être élus dernier survivant.

Comme Julie Snyder nous disait dans un récent entretien dans lequel elle nous parlait des embûches à la production, «Faire Survivor, c'est tout sauf reposant! ». Lisez-en plus, ici.