Publicité
Télé

Se faire prendre par le coeur avec la finale de saison de Discussions avec mes parents

Après avoir tenté de remplacer son habituelle finale des fêtes par un épisode à thématique de Saint-Valentin dans la cinquième saison de Discussions avec mes parents, François Morency n'a eu d'autre choix que de revenir à ses anciennes amours dans la sixième saison, après des demandes répétées de son fidèle public. Les adeptes de la série humoristique, récemment couronnée du prix du public au Gala des Gémeaux, souhaitaient ardemment revenir à cette conclusion qui honore nos racines québécoises, la traditionnelle veillée de Noël en famille.

C'est dans cet esprit que vous pourrez voir, ce lundi, le dernier épisode de la pénultième saison de Discussions avec mes parents, un moment de télévision aussi doux que nostalgique, qui s'avère être un véritable baume à tous les maux. Il n'y a pas à dire, François Morency a très bien marqué le coup.

Dans cet épisode, les parents du clan Morency annoncent une importante nouvelle à leurs enfants. Il est facile de s'imaginer ce que cela peut être... Ce faisant, alors que tous les enfants s'étaient fait des plans différents pour Noël, ils décideront de modifier leur programme pour passer ces nouvelles célébrations en famille, dans la maison de Rollande et Jean-Pierre (Marie-Ginette Guay et Vincent Bilodeau). Cette soirée bien spéciale réunira tout le monde dans la folie et l’émotion. Vous pouvez d'ailleurs voir des images de l'épisode ci-dessous.

Pour souligner une étape charnière de leur vie, Rollande et Jean-Pierre souhaitent vivre un réveillon de Noël comme dans le temps. Ce faisant, François Morency nous convie à un épisode hautement mélancolique, qui n'est pas sans ranimer notre propre mémoire.

En marge de cet épisode franchement réussi et émouvant, je suis moi-même replongée dans mes souvenirs d'enfance, alors que la cuisine de la maison familiale embaumait grâce au festin que ma regrettée maman, qui avait tous les talents, avait concocté avec amour. Au centre de la table trônaient le poulet rôti et le pâté à la viande, pièces maîtresses d'un repas toujours copieux, couronné de nombreux desserts, comme ce fameux brownie que personne dans ma famille n'a été à même de reproduire depuis le départ de ma mère. Les festivités s'étendaient toute la soirée, entrecoupées de la traditionnelle messe de Noël, récompensées par une horde de cadeaux qui s'avèrent maintenant beaucoup moins importants que les souvenirs forgés en famille. Des moments inoubliables que j'ai été à même de revivre grâce à cet épisode de télévision.

François Morency, avec ces 20 minutes de fiction, réussit une chose rare, soit de relier la télévision au coeur. C'est donc sans hésitation que l'on versera tous une larme, ce lundi soir, en voyant la famille Morency, aimante et tissée serré, se faire cette nouvelle accolade, si authentique. Saluons au passage les performances des comédiennes et comédiens de la série, capables de naviguer entre la comédie et les sentiments en un claquement de doigts. C'est là tout le succès de cette série; de nous représenter, nous les Québécois, si bien à l'écran. Heureusement, nous retrouverons François et sa famille fictive pour une septième saison, qui sera tristement la dernière. Grand merci à François Morency d'avoir imaginé ce projet, capable de réunir toutes les générations devant la télévision, dans le bonheur, les rires et l'émotion.