Publicité
Télé

On s'inspire de Christine Beaulieu pour des rénos plus écolos

Si vous avez aimé suivre Sarah-Jeanne Labrosse dans Passion poussières, que vous êtes fanas de La cour est pleine avec Jean-Nicolas Verreault et sa conjointe ou encore de Chante-moi la pomme avec Vanessa Pilon, vous vous délecterez certainement de la nouvelle série Déconstruire.

Christine Beaulieu est propriétaire du rez-de-chaussée d'un triplex bâti en 1920. Soucieuse de conserver le patrimoine et l'âme montréalaise de son espace, elle nous transporte dans son projet, qui vise à détruire le vieux hangar qui occupe toute la cour arrière, pour y bâtir une véranda. Avec l'environnement comme enjeu en avant-plan, elle souhaite y créer un espace de contemplation, qui lui permettra de passer plus de temps à connecter avec la nature.

« C'est sûr que depuis que j'ai fait J'aime Hydro on dirait que je suis devenue consciente que chacun des choix qu'on fait peut faire une grosse différence », explique-t-elle dans le premier épisode. En nous amenant avec elle dans son processus, elle partage ses idées durables et les solutions locales auxquelles elle a recours.

La comédienne, qui a connu des périodes assez creuses en début de carrière, explique aussi la fierté que ça représente, d'avoir réussi à acheter une propriété, seule, dans un quartier de la métropole qu'elle adore. Son cocon bien à elle la sécurise et elle s'y sent à la maison.

Mais pour réaliser un projet d'une aussi grande envergure, elle ne pourra pas tout faire seule. Dans la série, elle partira à la rencontre d'une foule d’entrepreneurs québécois qui la stimuleront dans ses réflexions et décisions.

Elle collaborera entre autres avec un architecte inspirant, Pierre Thibault, qui considère l'espace comme un compagnon et proposera des plans très élégants à Christine.

S'en suivront des rencontres avec Louis-Philippe Pratte, designer, puis Emmanuel Cosgrove, desquelles ressortiront des envies de déconsommation et de rénos plus vertes.

Faire du neuf avec du vieux, aussi enchanteur que ça ne paraisse, viendra avec son lot de défis et c'est ce que constatera Christine d'un épisode à l'autre de cette série aussi inspirante que réaliste.

Les chapitres de 22 minutes sont diffusés à coup de deux émissions sur l'Extra de la plateforme numérique TOU.TV. D'ailleurs, L'oeil du cyclone, série à laquelle l'interprète se prête pour une quatrième saison, se poursuivra cet hiver sur la même chaîne, dès le 8 février.