Publicité
Télé

Martin explique pourquoi il a choisi de porter une chemise et un veston pour jouer à Survivor Québec

Dimanche était diffusé, sur les ondes de Noovo, le premier épisode de Survivor Québec.

Comme le public québécois ne connaît pas, pour la plupart, cette compétition, les téléspectateurs se sont questionnés sur plusieurs points, à commencer par le look du premier évincé, Martin.

Nous répondons à plusieurs autres questions techniques du public ici.

Alors que la plupart des candidats portaient des vêtements de sport, le designer de camions blindés de 52 ans s'est présenté dans l'aventure avec un veston et une chemise.

Il nous explique son choix vestimentaire ainsi : « Le veston, je l'ai plus utilisé comme un manteau. Bien qu'il fait très chaud là-bas, sur l'eau, c'est plus frais et les matins ne sont pas très chauds non plus. »

Il ajoute : « Quand je suis allé en entrevue, j'avais mis mon veston. Ma femme m'avait dit : "Il fait froid, veux-tu ton veston?" C'est mon veston de mariage, je ne porte jamais ça dans la vie d'habitude. Je suis toujours en jeans et en t-shirt quand je travaille. »

Martin précise que son choix de vêtements était aussi stratégique. « Je m'en suis servi comme oreiller et comme pare-soleil parce que des fois on attend et il fait chaud. Donc, c'était comme une façon pour moi d'apporter un manteau dans une émission où tu n'as pas le droit d'avoir de manteau. Je pouvais l'enlever comme je voulais. »

Pour ce qui est de la chemise, il nous dit ceci : « C'est une chemise en lin. C'est mon expérience de voyage à l'international qui m'a fait choisi cela. Du lin, ça respire, ça sèche vite, du coton, ça reste mouillé. Ils nous ont dit de mettre quelque chose de bleu et j'avais cette chemise-là qui était bleue. »

On trouvait justement que les Kalooban avaient peu de mauve (couleur de leur tribu) comparé au jaune que portaient les membres de Tiyaga. C'est bien normal puisqu'on leur a demandé de porter du bleu, tout s'explique!

Martin a pu regarder l'émission de dimanche avec une cinquantaine de ses amis et ils l'ont bien reconnu à l'écran et lui aussi dit être satisfait de l'image qu'on a dépeinte de lui. « Je suis celui qui provoque des choses, je suis souvent l'instigateur », dit-il.

« Quand ça fait 23 ans que tu veux faire quelque chose, des fois tu es peut-être un peu trop excité. Mais, tu ne peux pas arriver là-bas et dire : "je vais me calmer". Je voulais jouer Survivor, mais c'est Survivor qui m'a déjoué. Tu arrives là-bas et tu es dénudé de tout. Ta pyramide de Maslow est à 0 et tu pars en "safe mode". Tu pars avec qui tu es. Personne ne peut arriver là-bas et jouer un personne, c'est toi-même qui ressors. »

Martin regardera la suite de Survivor Québec avec intérêt, même s'il n'est plus dans l'émission.

Découvrez ici la réponse à une question que bien des téléspectateurs se sont posée dimanche soir.