Publicité
Télé

Jean-Luc Boulay des Chefs! inspire un chandail à l’effigie de l’émission

Élyse Marquis et ses Chefs! ont repris du service lundi soir pour une 12e saison à ICI Télé, et la communauté adepte de l’émission, toujours très volubile sur Twitter pendant la diffusion, a réitéré ses bonnes habitudes pendant le premier rendez-vous de la saison.

On ne compte plus les blagues et commentaires qui défilent sur le réseau social pendant Les Chefs!, tous retweetés avec enthousiasme par une Élyse Marquis hilare. Alex Perron, entre autres, fait partie du bassin d’abonnés assidus à la compétition culinaire qui s’impliquent avec leurs blagues et leurs observations.

À l’écran, lundi, les cuistots participants nous popotaient d’appétissants poulets à la Kiev, comme nous vous le racontons ici. Une recette qui nécessite du beurre, beaucoup de beurre, à la grande joie du juge Jean-Luc Boulay, qui ne jure que par cet ingrédient de prédilection en cuisine.

« Le beurre, c’est la vie », a ainsi amoureusement décrété le propriétaire du Saint-Amour et de Chez Boulay, deux établissements réputés de la Vieille-Capitale, pendant que les candidats s’évertuaient à préparer des assiettes appétissantes, gorgées du précieux produit laitier.

Avec pareille déclaration, aussi sentie et sincère que rigolote, n’en fallait pas plus pour que la twittosphère s’emballe. Sitôt la phrase de Jean-Luc Boulay prononcée, elle a été relayée et répétée par les internautes. Jusqu’à ce que quelqu’un suggère d’apposer le nouveau slogan sur des chandails.

Et jusqu’à ce que le chroniqueur techno François Charron entende l’appel, et ajoute une collection de sweat-shirt de différentes couleurs marqués du nouveau credo « Le beurre, c’est la vie! » à sa boutique en ligne! Intéressé.es à ajouter l’item à votre garde-robe? Allez faire un tour là…

Élyse Marquis, elle, n’en revient toujours pas de l’engouement et de la fidélité du public envers Les Chefs!, bien illustrés par des initiatives du genre. En entrevue avec Showbizz.net, mercredi, l’animatrice s’est dite enchantée de l’heureuse réception qui les attendait encore une fois, sa bande et elle, en début de semaine.

« Je me demandais si tout le monde allait être au rendez-vous, parce que Twitter a un peu changé. Mais, finalement, c’était pareil lundi! On a ri! Mon Dieu que c’est une belle communauté... C’est une émission rassembleuse. La gastronomie, c’est sérieux, mais il y a aussi un côté, aux "Chefs!", où on ne se prend pas au sérieux, et c’est ce que j’aime », s’est attendrie la meneuse de jeu, qui en tient la barre pour une huitième année (remémorez-vous ici les autres personnalités féminines qui ont piloté Les Chefs! au fil des ans).

« "Les Chefs!', c’est assez pointu », a poursuivi Élyse. « Ce ne sont pas des recettes comme celles de Ricardo qu’on peut essayer le soir même. On a une grande rigueur, dans la façon de préparer et de tourner les émissions, et ça doit se ressentir. Les gens aiment voir ces candidats qui travaillent si fort! On ne va pas dans leur vie, on ne sait pas si leur grand-mère est malade ou s’ils ont des enfants. On est vraiment dans l’instant présent, et on s’attache rapidement. C’est aussi une question d’habitude; les codes de l’émission sont établis, et c’est agréable d’en parler le lendemain. Nos juges [Jean-Luc Boulay, Normand Laprise, Pasquale Vari et Isabelle Deschamps-Plante, NDLR] sont bons pour décrire pourquoi c’est bon ou pourquoi c’est raté. »

« Mais, à chaque année, je me dis que ça sera peut-être la dernière. J’en profite toujours. Radio-Canada pourrait décider qu’on a fait le tour. Mais les gens sont encore au rendez-vous », a relevé Élyse, en évoquant la part de marché de 30 % de l’auditoire, avec une cote d’écoute plus que respectable de 719 000 téléspectateurs récoltée lors du premier épisode de 2023, lundi soir. Voyez d'ailleurs la nouvelle cuvée de participant.es ici.

Les Chefs!, le lundi, à 20 h, à ICI Télé.