Publicité
Télé

Éric Bruneau revient sur ce moment le plus exigeant du tournage de Virage - Double faute

La série Virage - Double faute s'est terminée la semaine dernière, avec une finale qui a su rallier les critiques et le grand public. Dans celle-ci, tous les comédiens ont su tirer leur épingle du jeu, mais Sylvie Léonard et Éric Bruneau y ont particulièrement brillé.

Dans le cadre de la tournée de promotion du film Crépuscule sur un tueur, dans lequel il tient le rôle principal du tueur à gages Donald Lavoie, nous avons pu nous entretenir avec le sympathique comédien Éric Bruneau, qui a bien voulu revenir sur l'expérience exigeante du tournage de Virage - Double faute.

Celui-ci s'est notamment remémoré ce moment où l'aspect physique des scènes tournées est devenu un important défi.

« La semaine de tennis, j'étais tellement fatigué! », lance d'emblée l'acteur. « L'affaire la plus difficile, c'était de jouer du tennis de nuit, avec un spot. Même les joueurs faisaient "attend un peu, la balle arrive trop vite", parce que quand on faisait la vision tunnel, il y a comme un effet de lumière là-dedans qui rend ça super difficile. Il mouillait toujours un peu, donc ça glissait. Tout le monde avait peur de se blesser. Mais mes affaires de journées en fluo, si ces scènes-là ne marchent pas, le show ne marche pas. »

Il poursuit : « C'est des journées de 12-14 heures. Louis [Morissette, aussi producteur de la série, NDLR] a été formidable, il a fait venir un physio, parce que je ne pensais pas être capable de me rendre. J'avais mal aux genoux. Je ne pouvais pas me blesser pour le tournage ou la suite des affaires. »

À noter que le comédien et scénariste travaille actuellement, toujours avec Louis Morissette, sur une troisième série Virage qui s'intéressera cette fois au milieu du hockey.

Le film Crépuscule pour un tueur prend l'affiche partout au Québec ce vendredi 10 mars.