Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Encore plus d’indices sur la star internationale de Chanteurs masqués

C’est l’un des questionnements de la semaine en télé : mais qui est donc la fameuse personnalité internationale qui fera un saut sur le plateau de Chanteurs masqués, dimanche?

Des capsules d’indices circulent depuis quelques semaines sur la Toile. On y évoque l’attachement de la vedette envers le Québec, l’année 1996, un téléphone cellulaire, un voyage en jet privé, une mini statue égyptienne et des déplacements en groupe. Suivant ces indications, nous suggérions ici une hypothèse quant à l’identité de la fameuse étoile. Qu’en pensez-vous?

Or, il y a d’autres détails à considérer, nous souligne Martin Proulx, producteur au contenu chez Productions Déferlantes et grand manitou des coulisses de Chanteurs masqués. Comme le fait, premièrement, que le personnage au costume de chat en tunique noire futuriste porte de hautes bottes à talons hauts. Et comme le fait, deuxièmement, que la prestation de l’artiste a été enregistrée en août, « dans le plus grand des secrets ». Aussi, chaque drapeau qu’on aperçoit dans les vidéos constitue un indice, tout comme certains extraits de paroles insérés ici et là, ajoute Martin Proulx.

Quelle star planétaire était de passage chez nous en août? Une tête d’affiche du dernier festival Osheaga, peut-être? Ou Céline Dion, qui n’a jamais rompu ses liens avec le Québec et qui a maintes fois collaboré avec Productions Déferlantes dans le passé? Quant à nos bien-aimés Backstreet Boys, ils étaient en spectacle à Québec et Montréal au tout début septembre… Plausible!

Peut-être une troisième saison

Ce n’est que lundi que le montage final de cette édition bien spéciale de Chanteurs masqués a été approuvé par TVA. Et ce n’est que dimanche soir prochain, 13 novembre, qu’on dévoilera le costume complet du ou de la fameux(se) artiste mystère, lorsque celui ou celle-ci se pointera sur scène pour son numéro.

Avec cette apparition inattendue d’une célébrité étrangère, l’équipe de création voyait une belle occasion d’amener un peu de piment dans la deuxième saison du populaire rendez-vous de variétés, qui en est déjà plus qu’à mi-chemin, a noté Martin Proulx, que Showbizz.net a rencontré lors du lancement du livre La vraie nature : Au chalet pour Noël, mardi (voyez ici nos photos de l’événement et notre entrevue avec Jean-Philippe Dion).

« C’est un format qui s’y prête. À d’autres endroits dans le monde aussi, ils ont reçu des vedettes internationales. Souvent, les vedettes internationales aiment venir à Montréal. On trouvait que c’était une façon de brasser les cartes en milieu de saison, de faire une surprise et de donner un bonbon aux téléspectateurs. On voulait surprendre, amener du "glam", du "big", et ça marchait avec cette star-là. Parce qu’on peut avoir l’idée, mais c’est quand même difficile, de faire du "booking" international... »

Martin Proulx vante la générosité de la personne mondialement connue qui a accepté de jouer le jeu de Chanteurs masqués au Québec. Aucun essayage de costume n’avait eu lieu avant le tournage, et la plupart des détails ont été conclus dans un simple échange de courriels.

Et quelle a été la réaction des juges-enquêteurs Anouk Meunier, Sam Breton, Véronic DiCaire et Stéphane Rousseau en apercevant ce convive auréolé de gloire? Assisterons-nous à des évanouissements et des crises d’hystérie dimanche?

« Anouk est tombée de haut. Elle a failli s’évanouir, en effet! », nous apprend Martin Proulx, qui songe déjà à une troisième année de Chanteurs masqués, même si TVA n’a pas encore officiellement annoncé le retour du concept sur ses ondes pour 2023.

L’entreprise de séduction auprès des personnalités que la production souhaite voir se déguiser sur le plateau est parfois de longue haleine, mais les gens sont désormais plus faciles à convaincre étant donné que la formule est maintenant bien éprouvée au Québec, assure Martin Proulx, qui se fait également un devoir de répéter à qui veut l’entendre que les voix des chanteurs masqués ne sont absolument pas truquées pour la télévision. Préenregistrées en studio, oui, mais pas modifiées mécaniquement, jure-t-il.

« La voix est mixée et l’artiste ne chante pas "live", bien sûr, on ne s’en cache pas, parce que ça serait impossible de chanter "live" dans une mascotte. La voix est mixée avec des choristes, mais la voix n’est pas truquée. Les artistes travaillent extrêmement fort en studio pour camoufler leur voix. Bruno Pelletier, l’an dernier, il a fallu faire une quinzaine de versions, parce qu’on entendait trop souvent son "Temps des cathédrales"... »

Le commandant Robert Piché, alias le Phénix, nous révélait récemment quelques secrets de tournage de Chanteurs masqués. Apprenez-en plus ici.