Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Christian Bégin revient sur les critiques négatives de son one man show : « J'ai pleuré ma vie »

Christian Bégin était en visite sur le plateau de Marie-Louise Arsenault, à Dans les médias, sur les ondes de Télé-Québec, ce mercredi.

Ensemble, ils ont abordé les critiques négatives que l'animateur, humoriste et comédien a reçu suite à la première médiatique de son spectacle Les 8 péchés capitaux.

« Ç'a été un "reality check" qui a été important », a-t-il indiqué d'abord.

« D'une part, il faut que je fasse un examen de conscience. C'est un exercice d'humilité de faire face à la critique. [...] Comme dans une relation amoureuse, c'est 50-50, qu'est-ce qui appartient à moi et qu'est-ce qui appartient à l'autre. En quoi la personne qui regarde le spectacle a raison et qu'est-ce qui m'appartient à moi », a-t-il poursuivi.

Il a avoué ensuite : « Je n'étais pas prêt quand je suis arrivé à la première. Je n'avais pas assez rodé. Ça, c'est ma part de responsabilité, ça n'a rien à voir avec la maison de production. Je me suis entêté à dire que je ne voulais pas beaucoup de rodage. Moi, je viens du théâtre. Au théâtre, on ne rode pas pendant un an. Mes deux premiers spectacles solo, je ne les avais pas rodés, j'étais allé en première directement, mais là, c'était une plus grosse machine, ça faisait plus longtemps que je n'avais pas fait ça. »

Il a confié ensuite à quel point ces critiques ont été difficiles à recevoir. « J'ai pleuré ma vie », dit-il. « Le lendemain, je ne voulais plus monter sur scène. Ça prend une certaine dose de "courage" pour, après ça, réaffronter le public le lendemain. Se faire dire à l'émission de Patrick Masbourian que ce n'est même pas drôle, qu'il n'y a pas de 2e degré alors que, pour moi, tout le spectacle est au 2e degré. Je me suis dit qu'il y avait des clés que je n'avais pas données. Et, ce qui est bien avec cette forme de spectacle-là, c'est que c'est modulable, je peux retravailler. »

« Si je présentais le spectacle aujourd'hui à Outremont, je suis persuadé que j'aurais d'autres réactions, parce que j'ai retravaillé le spectacle », a-t-il précisé.

Nous étions à cette fameuse première au Théâtre Outremont. Lisez notre critique de son spectacle ici.