Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
À voir!

Cerebrum : Un suspense psychologique prenant

Notre critique
Claude Legault y est au sommet de son art.
Charmé

En cette période de vache maigre côté séries télévisées, l'Extra d'ICI Tou.tv nous fait un beau cadeau en nous offrant dès ce jeudi 8 août la série Cerebrum, où le comédien Claude Legault y apparaît au sommet de son art. Ce suspense psychologique prenant vous empoignera dès les premières minutes et fera certainement l'objet d'une écoute en continu pour plusieurs. Difficile de s'arrêter une fois que l'intrigue s'enclenche...

Cerebrum, c'est l'histoire d'une disparition, celle d'Anne Beaulieu, psychologue reconnue et femme de l'éminent médecin psychiatre Henri Lacombe, qui vient d'être promu au titre de directeur de l’Institut national de santé mentale. Après une journée très chargée pour les deux époux, Anne disparaît sans laisser de traces. Que s'est-il passé? La pression a-t-elle eu raison de la psychologue? Est-elle toujours en vie? Qui est mêlé à cette histoire mystérieuse? Des policiers chevronnés enquêteront. Certaines réponses ne tarderont pas à venir, tandis que d'autres se feront évidemment attendre, créant un suspense captivant.

Les premières minutes de la série, plus lentes, s'attardent à placer les nombreux pions dans cette histoire. Comme l'intrigue est campée dans le milieu de la santé mentale, le terreau est fertile et les pistes nombreuses. La clientèle du docteur Lacombe est souvent instable, tout comme celle de sa femme. Les suspects s'imposent les uns après les autres. Plus encore, les enfants de la famille ne sont pas blancs comme neige. William (excellent Henri Picard) fréquente une jeune femme manipulatrice et toxique (Ludivine Reding traverse de l'autre côté du miroir après Fugueuse) tandis que Marine (Marianne Verville) a une relation hautement conflictuelle avec sa mère. Si le rythme n'est pas haletant, la trame narrative signée Richard Blaimert est suffisamment touffue pour générer l'intérêt nécessaire.

Au centre de cette énigme se trouve Claude Legault, qui est encore et toujours l'homme de la situation. Le comédien, à la fois intense et tout en retenue pour représenter la personnalité rationnelle de son bon docteur, est capable de soulever des émotions fortes d'un simple regard. Avec lui, nous vivrons de grands moments de télévision qui font de cette série un incontournable. À ses côtés brillent plusieurs comédiens, dans des rôles parfois difficiles. C'est le cas de Patrick Hivon qui livre notamment une scène troublante de crise, tout comme Sonia Vachon qu'on apprécie dans un rôle plus dramatique. Christine Beaulieu et Olivier Gervais-Courchesne (qu'on retrouve avec bonheur après la série Les Honorables où il se démarquait) incarnent avec aplomb les enquêteurs qui auront la lourde tâche de débrouiller ce mystère. Les nombreux comédiens qui occupent ce récit ont tous été très bien dirigés et magnifient l'ensemble. Après les trois premiers épisodes, nous attendons toujours Mathieu Baron, Alexis Martin et Maxime Denommée.

Richard Blaimert signe la réalisation des quatre premiers épisodes. Habile, celui-ci réussit à créer des scènes parfois anxiogènes où la question de la santé mentale est élégamment soulevée, sans jamais tomber dans la caricature. Même chose pour les scènes d'émotions qui ne respirent pas la manipulation. Guy Édoin prend la relève pour réaliser les épisodes suivants.

Cerebrum s'annonce comme un autre succès pour ICI Télé, qui le diffusera assurément sur ses autres plateformes plus tard. Avec sa distribution exemplaire, son sujet trop souvent occulté auparavant et son intrigue psychologique exigeante, mais fascinante, on peut certainement parler d'une série à voir!