Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

16 ans plus tard, Dany Turcotte refait le point sur son coming out très médiatisé

Dany Turcotte était la plus récente personnalité publique à prendre part à l'excellente émission Histoires de coming out, animée par Debbie Lynch-White. L'ancien fou du roi est évidemment revenu sur sa sortie du placard très médiatisée qu’il avait effectuée en 2005, sur le plateau de Tout le monde en parle, et sur la façon dont cette déclaration a pu changer les choses. Et pas seulement pour lui.

Cette sortie, Dany Turcotte la considère encore comme l’une des plus belles choses qu’il ait faites durant sa carrière, et dont il peut encore mesurer l'impact.

« Je reçois des témoignages et des lettres de parents de personnes homosexuelles qui disent que je les ai aidés à cheminer dans l’homosexualité de leur enfant », a souligné celui qui avait tout de même dévoilé son homosexualité à ses proches dès la fin de son adolescence.

« Ma famille était très ouverte d’esprit. Je n’ai pas eu de problèmes avec ça. Mon père en a jamais vraiment parlé jusqu’à ce que j’aie une rupture amoureuse. J’étais au restaurant avec lui, il voyait que j’avais de la peine, et il m’a dit : Que ce soit un gars, que ce soit une fille, de la peine, c’est de la peine. Ça m’avait beaucoup touché qu’il soit avec moi », a-t-il confié.

La décision de faire son coming out publiquement lui a également permis d'être beaucoup plus à l'aise par la suite dans l’exercice de ses fonctions, lui qui ressentait un malaise chaque fois que la discussion tombait dans la vie privée à Tout le monde en parle.

« Tous les gens font référence à leur hétérosexualité, constamment. On est habitués à l'entendre, c’est un bruit ambiant. Mais quand quelqu’un parle d’homosexualité, le monde vient mal, c’est différent. Il fallait que je le fasse pour avoir les coudées franches, pour pouvoir dire ce que je veux, n’importe quand, être moi-même en tout temps, en tout lieu, avec n’importe qui. »

Dany Turcotte a néanmoins déploré le fait que sa vie personnelle ait souvent été la ligne d’attaque de ses détracteurs lorsqu’il effectuait une erreur ou une sortie maladroite, mais que ce type de commentaires désobligeants cachait aussi une autre vérité.

« C’est rendu que j’ai de l’empathie pour les gens qui m’envoient des bêtises. Je vais aller voir ce que cette personne dit aux autres. Là, tu te rends compte qu’elle haït tout le monde, donc probablement qu’elle ne s’aime pas elle-même et qu’elle rejette ça sur les autres par les réseaux sociaux. Donc beaucoup d’empathie, c’est le mot d’ordre », a-t-il déclaré.

Mais malgré les messages hargneux qu’il a pu recevoir au fil des ans, et qui l’ont ultimement mené à quitter son siège à la grand-messe du dimanche soir, le plus important pour Dany Turcotte, c’est de pouvoir être soi-même. Et c'est ensuite aux autres de faire le cheminement nécessaire.

Tout comme pour l’épouse de Debbie Lynch-White dans l’épisode précédent, le principal intéressé est convaincu que le courage d’un seul individu peut faire bien des petits.

« Si nos parents ne sont pas prêts à le prendre, on le fait quand même, le coming out. Et ils vont finir par évoluer. En le faisant, tu vas les faire évoluer, ils vont changer, ils vont s’adapter, ils vont s’informer [...] En faisant ton coming out, tu vas déclencher une chaîne d’évolution. Et ça, c’est parfait », a-t-il souligné.