Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Découvrez le nouveau projet d’Isabelle Boulay!

Isabelle Boulay passe l’automne en studio pour enregistrer un nouvel album, autour duquel flotte un certain mystère. Tout ce qu’on sait, c’est que ce disque en sera un de réinterprétations de chansons d’un homme, apparemment un monstre sacré. L’artiste revisite ainsi le répertoire d’un chanteur français qu’elle aime et admire depuis de nombreuses années.

Qui est ce chanteur ? N’insistez pas, Isabelle ne le révélera pas tout de suite!

« C’est quelqu’un qui, dans son tempérament, était très rock, mais qui était fasciné par l’Amérique et la musique country », s’est-elle contentée de répondre à Showbizz.net, mystérieuse.

« Dans mes spectacles, dans les années précédentes, j’approchais un peu ses chansons, et il m’est arrivé plein d’événements, des circonstances qui m’ont amenée à rencontrer l’un des derniers auteurs qui a travaillé avec lui. Il y avait toujours des récurrences, et moi, je crois à la force des signes. Par exemple, je n’arrêtais pas de voir toujours le même symbole, et ce symbole figurait sur la pochette de son dernier album. Et j’en voyais partout où j’allais! C’était presque comme s’il était venu me parler à travers quelqu’un. C’était fou, toutes les circonstances! »

Un autre indice : Yoan Garneau, son ex-protégé de La Voix, avait téléphoné à Isabelle pour lui parler de ce chanteur, tout juste un mois et demi avant qu’elle rencontre l’auteur collaborateur de cette vedette secrète. C’est au cours d’une fête organisée par la superstar Mika, à la même table que des pointures comme Fanny Ardant, qu’Isabelle Boulay a pu jaser avec le parolier.

« Il m’a dit qu’il avait écrit des chansons sur l’album "de", et c’est comme ça que ç’a commencé... »

Un honneur important

En septembre, Isabelle Boulay recevait le Prix Lucille-Dumont, décerné par la Fondation SPACQ (Société professionnelle des auteurs et compositeurs du Québec) pour récompenser la carrière d’une interprète. Un honneur qui lui a particulièrement fait plaisir, parce qu’il est justement décidé par des auteurs et compositeurs, des créateurs qu’elle estime au plus haut point.

« Moi, si je n’avais pas la matière de leurs chansons, je ne pourrais pas être l’interprète que je suis. C’est comme une chaleur du coeur de la part des gens de mon métier. C’est un symbole de reconnaissance, et je me sens vraiment choyée. Lucille Dumont, quand j’étais enfant, je la regardais chanter, et je la trouvais tellement grande, dans ses manières, son élégance, sa façon d’interpréter. Elle était toujours dans la maîtrise et la sobriété, avec un panache fou. »

Le gala de la SPACQ nous avait aussi donné l’occasion de nous entretenir avec Mario Pelchat, qui nous a fait part d’une déception quant au gala de l’ADISQ. Lisez ses propos ici. Diane Juster, présidente de la Fondation SPACQ, qui venait de faire sensation avec une prestation à En direct de l’univers, s’était aussi confiée à nous. Prenez de ses nouvelles ici.

Ce samedi 22 octobre, Isabelle Boulay fera une pause de son travail musical pour se faire célébrer à En direct de l’univers. France Beaudoin nous disait cette semaine que cette édition d’En direct… sera particulièrement spectaculaire et qu’il ne faut pas oublier d’enregistrer l’émission si on ne peut la voir en direct. Apprenez-en plus ici.