Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Galerie de photos

ComediHa! 2019 : Le Québec tombe en amour avec Kev Adams

Alors qu'il avait fait bonne impression lors de son numéro dans le gala de Phil Roy la veille, Kev Adams était de retour sur la scène du Palais Montcalm ce samedi afin d'animer un spectacle combinant humour français et québécois.

Il s'agissait, pour la plupart des spectateurs, d'une soirée de découvertes puisqu'on retrouvait au programme davantage d'artistes européens que québécois. Il faut dire que nous avons été épatés par cet alignement original, à commencer par l'animateur. Bien que Kev Adams soit une méga star en France, il est plutôt méconnu chez nous. Dans le but de séduire le public québécois, l'humoriste de 28 ans a étudié nos moeurs et coutumes, les spécificités de notre langage ainsi que nos habitudes de consommation. Il arrivait sur la scène du ComédiHa! Fest avec un redoutable aplomb et un respect manifeste pour les Québécois.

Kev Adams a proposé un numéro d'ouverture flamboyant dans lequel il mettait en scène tous les clichés associés au peuple québécois : course de traîneaux à chiens, poutine, sirop d'érable, chevreuils, hockey, etc. Il a également offert un sketch amusant avec Olivier Dion (une chanson intitulée « Les Français ont des petites graines ») ainsi qu'une finale surprenante, mettant en scène son idole, Michel Courtemanche. Apprenez-en plus sur ce numéro et découvrez des photos ici.

Ses invités n'ont pas déçu non plus. Alors qu'on retrouvait quelques Québécois (certains d'adoption) dans le lot, dont Franky et Boucar Diouf, la plupart étaient des illustres inconnus. Parmi ceux-ci; plusieurs coups de coeur. L'humoriste Jarry a complètement enjôlé le public avec son personnage exubérant et irrévérencieux, tout comme le magicien Éric Antoine, qui a proposé un numéro décalé sur la laïcité et les religions. La jeune Tania Dutel fait aussi partie de nos préférés de la soirée. Féministe et désinvolte, elle a tout cassé! Elle est arrivée préparée et déterminée à charmer le Québec. « Le mot "crisser" c'est un peu comme "schtroumpfer" en québécois... », a-t-elle lancé sous les rires chaleureux d'une foule conquise.

Du côté québécois, Fabien Cloutier (qui se verra probablement apposer des sous-titres lors de la diffusion du gala en France) a présenté un texte intelligent sur la nourriture et l'environnement alors que Boucar Diouf a reçu un tonnerre d'applaudissements après un numéro poétique sur l'adolescence.

Il ne nous a pas fallu bien longtemps avant de tomber sous le charme de Kev Adams. Voilà, c'est fait. Il est l'un des nôtres! Nous avons déjà hâte de le découvrir dans un spectacle solo.