Publicité
Télé

Voici pourquoi vous ne verrez pas David Goudreault à Bonsoir bonsoir l'été prochain

L'auteur et poète David Goudreault était l'un des chroniqueurs préférés des téléspectateurs de Bonsoir bonsoir.

Avec ses lettres d'amour aux mal-aimés de la société, il a réussi à faire chavirer le coeur de bien des fans de l'émission. Cet hommage aux aînés avait beaucoup touché, entre autres.

Ce vendredi soir au Monde à l'envers, on apprenait que le poète avait décidé de se retirer de la sphère publique pour un an, donc, qu'il ne reviendrait pas comme chroniqueur à Bonsoir bonsoir l'été prochain.

« J'ai été au coeur de certaines guerres sales », explique-t-il d'abord. « J'ai subi des attaques. Et, par ailleurs, il y a tout un monde qui m'appartient là-dedans : je suis susceptible. Je suis en rétablissement depuis 14 ans [...] et sans la béquille de l'alcool ni la béquille de l'insouciance, la vie peut parfois être lourde, menaçante, inquiétante. »

Il enchaîne : « Il s'est passé plein de choses. J'ai eu des prises de paroles qui ont pu déranger. Je pense qu'on m'a fait des procès d'intention très injustes. Ce qui a fait le plus mal dans tout cela, c'est le sentiment d'injustice profond. Aussi, moi, dans mes réactions parfois, au lieu de dire : "oh! il se trompe, je vais laisser la poussière retombée", j'ai foncé directement dans le tas. »

« Ça m'a toujours stressé les caméras », avoue-t-il également. « Je suis d'abord écrivain, c'est ça que je veux être et là le personnage public effaçait l'écrivain, non seulement par la polémique, mais même dans le côté positif des choses. Il y a plein de gens qui m'ont découvert par la télé - et j'ai eu un super bon traitement à Bonsoir bonsoir, à La Presse, c'est des équipes exceptionnelles, qui m'ont laissé une grande liberté - mais il y avait beaucoup de réactions, et même les réactions positives, ça devenait trop lourd pour moi. Les gens avaient l'impression de me connaître, mais je suis un écrivain. C'est à l'écrit que je m'exprime le plus et le mieux. C'est là que je suis le plus heureux. C'est mon terrain de jeu, je voulais arrêter de faire de l'ombre à l'écrivain. »

« Je n'ai pas envie de gloire tant que ça. J'y ai goûté, c'était intéressant, j'ai vécu ce que j'avais à vivre là-dedans. Moi, je suis un artiste, je ne veux pas être une vedette. Je veux avoir du temps pour mes enfants, pour mes livres. »

Il revient aussi sur son imitation par Yannick De Martino au Bye Bye 2021. « Il disait que c'était un hommage, tant mieux, mais il y a quand même dans cette blague là de "y'est trop là", [...] une vérité derrière. »

« C'est payant, c'est l'fun faire de la télé, mais ce n'est pas assez payant, ce n'est pas assez agréable pour [payer ce prix-là]. Ça ne m'intéresse pas. »

Rappelons que Mariana Mazza nous a aussi récemment avoué qu'elle remettait en doute son intérêt de revenir en tant que chroniqueuse à Bonsoir bonsoir. Les détails ici.