Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Varda nous raconte les dessous de sa sortie non-conventionnelle de Big Brother Célébrités

Nous avons eu la chance de nous entretenir avec la pétillante Varda Étienne ce lundi, au lendemain de son départ volontaire de Big Brother Célébrités.

Comme nous avions eu vent qu'il y avait eu tout un branlebas de combat autour de cette situation, nous avons eu envie de savoir comment ce genre de capitulation de la part d'un participant était géré par la production.

D'abord, Varda tient à préciser que la production de Big Brother traite les célébrités aux petits oignons. « En 25 ans de télé, je n'ai jamais été aussi bien traitée par une production. Ils répondent à tous nos besoins à la minute où on leur demande. Ils sont très attentifs envers nous. »

Elle raconte ensuite comment elle en est venue à décider de quitter l'aventure : « L'automne et l'hiver sont des périodes particulièrement difficiles pour moi et je ne voulais pas que ça nuise à qui que ce soit. Donc, on m'a permis d'avoir accès à mon psychiatre. J'avais eu quelques discussions avec lui durant mon séjour à Big Brother. Au cours des dernières semaines, je sentais que je n'étais pas au top de ma forme. Donc, lorsque j'ai senti que ça n'allait plus et que je devais quitter, j'ai parlé à mon psychiatre le jour même. J'ai pris le temps de réfléchir et en soirée, au confessionnal, on a parlé à Jean-Martin [Bisson, le producteur au contenu] et c'est là que je lui ai évoqué mon désir de quitter. »

Ceci explique cela.

Varda indique qu'il n'y a pas eu de déclencheur précis qui l'a amenée à prendre la décision de quitter. « Dans les moments de déprime, j'ai besoin de mes repères. [...] Mon ex-mari, mes enfants, ma mère, mes girls de sacoches; je n'avais pas accès à elles. Varda avait besoin d'être dans ses affaires. Le soutien dont j'avais besoin, je ne pouvais pas le retrouver à l'intérieur des murs de Big Brother et ce n'est pas la responsabilité des participants de jouer au psychologue. »

« Ç'a été une opportunité inespérée pour moi. Je suis extrêmement reconnaissante. J'avais peur de décevoir la production parce que c'est la première édition et qu'on m'a choisie, moi. C'est un cadeau. Est-ce que je méritais ça? Je ne sais pas trop, mais j'ai dit oui. Quand j'ai fait mes valises pour entrer dans la maison, c'était pour rester le plus longtemps possible et pour donner le meilleur show possible. Après tout, ça reste un show. On m'a engagée pour faire un show et j'ai l'impression de ne pas avoir livré la marchandise au complet et ça, ça me déçoit. »

Malgré tout, la famille de Varda croyait qu'elle ne resterait pas dans l'aventure aussi longtemps. « Mon ex-mari m'a dit : "on pensait que tu allais sortir au bout de deux semaines." J'en ai toughé 5! Tout le monde a lancé des confettis. Ça poppait le champagne! [...] Mon challenge c'était de traverser le mois de janvier, qui est le plus difficile pour moi depuis mon diagnostic il y a 35 ans. J'ai été capable de passer au travers comme une championne. Il est là le grand prix de Varda à Big Brother. J'étais très fière de moi. »

Varda croit que Jean-Thomas Jobin a de bonnes chances d'être couronné grand gagnant de Big Brother Célébrités, suivi de près par Kim Clavel. D'ailleurs, Varda se dit déçue par l'attitude de la boxeuse. « Ce que les gens risquent de lui reprocher, c'est qu'elle n'a pas été assez solidaire avec les girls. Moi, sincèrement, ça me dérange, mais je respecte sa décision, ça reste un jeu. »

Bravo à Varda pour sa force, son courage et son parcours inspirant!

Les fans de Big Brother Célébrités déçus par la tournure des derniers évènements