Publicité
Entrevue

Une finale inquiétante pour À coeur battant : L'autrice nous parle de l'avenir de Christophe L'Allier

Après avoir regardé le dernier épisode de la première saison d'À coeur battant, il est facile d'être inquiet, plus particulièrement pour le personnage de Christophe L'Allier, joué avec profondeur par Roy Dupuis, qui semblait s'enfoncer dans la colère et les pulsions de vengeance depuis quelques épisodes.

Évidemment, si vous n'avez pas encore regardé la finale, diffusée ce mardi 28 novembre, nous vous suggérons de cesser votre lecture maintenant.

Dans les dernières secondes de l'épisode, on voyait Christophe L'Allier surplombant sa mère penchée sur la tombe de son père, sur le point de commettre un acte grave. On se souviendra que nous avons appris précédemment que sa mère l'avait agressé sexuellement dans sa petite enfance, ce qui l'amène à cet état dramatique. Ce personnage pacifique pourrait-il sombrer dans la violence et tout faire basculer?

Nous avons souhaité en discuter avec l'autrice de la série, Danielle Trottier, qui n'a pas pu se faire rassurante.

« Je ne peux pas vous rassurer. Si le téléspectateur a le moindrement d'empathie ou de sentiment pour Christophe L'Allier, c'est impossible qu'il ne comprenne pas à quel point il peut être troublé. Et c'est rarissime d'entendre des hommes parler d'inceste familial. De mémoire, on n'en a pas entendu parler beaucoup. Il y a très peu d'aide pour les hommes qui ont vécu l'inceste. Il y a très peu d'études là-dessus, elles sont surtout américaines. [...] C'est la deuxième fois que je le traite. Je l'avais traité avec Marie Lamontagne dans Unité 9. Beaucoup de spectateurs n'avaient pas compris pourquoi elle avait mis tant de temps à en parler, mais c'est parce que c'est très difficile d'en parler. Déjà, les femmes ont la parole plus facile que les hommes, donc on peut s'imaginer que pour un homme, c'est extrêmement difficile. »

Christophe fait revivre sa sœur pour aborder ces questions douloureuses et lui mettre en bouche les pensées qui l'habitent. Ce qui, au départ, se présentait comme des murmures s'est fait de plus en plus insistant.

« C'est quelqu'un d'extrêmement souffrant qui essaie de s'accrocher au fait qu'il aide beaucoup les autres et que ça devrait le sauver, ça l'a sauvé souvent », poursuit l'autrice « mais là, c'est d'une complexité x 1000. » Malheureusement, Christophe ne fait confiance à personne pour se confier sur cette situation dramatique.

Sachez que la deuxième saison reprendra là où l'intrigue s'est terminée ce mardi. « À la seconde près », nous confirme Danielle Trottier.

« Ce que je peux dire, c'est que dans la deuxième saison, Christophe reste quand même une personnalité très solide. On n'est pas avec quelqu'un de très fragile, mais c'est en même temps un grand défaut de ces personnes-là. Elles vont endurer longtemps avant de bouger. Il n'est pas seul. Son frère en souffre. Sa mère ne comprend pas pourquoi ses deux fils ne lui parlent pas. Il a en face de lui des personnes souffrantes. Gabrielle lui en veut énormément parce qu'elle découvre à la commission des libérations conditionnelles qu'il aide son père et il ne lui a pas dit. Sa table est pleine! »

Elle ajoute : « Les nouveaux cas qui vont débarquer au CPV, ce ne sont pas des petits cas. J'ai établi un certain nombre de choses, je n'irai pas dans la banalité. Comprenez-moi bien que je vais continuer d'aller dans la grande difficulté qu'on a à comprendre la violence et la traiter. Ça, c'est ça qui l'attend lui. Son existence est en feu, de tous les côtés! »

Heureusement, sachez que vous n'aurez pas à attendre longtemps après les fêtes pour renouer avec l'univers développé par Danielle Trottier, pour le début de la 2e saison d'À coeur battantLes détails à ce sujet sont dans notre calendrier de la rentrée télé de l'hiver 20224, ici.

Notons que dans le même entretien, Danielle Trottier a tenu à saluer la performance de Jean-Michel Anctil, que nous pourrons continuer à découvrir après les fêtes. « Il vise le cœur », nous disait-elle dans l'entrevue que vous pouvez lire ici.