Publicité

Un personnage joué par Christian Bégin dans M'entends-tu? critiqué

La série dramatique M'entends-tu? est disponible depuis le 15 décembre dernier dans son intégralité sur le site web de Télé-Québec.

Écrite par Florence Longpré, l'émission s'intéresse à un trio de femmes issu d'un milieu défavorisé. La série égratigne et apporte une vision bien différente de ce que nous avons l'habitude de voir à la télévision.

Par contre, un article paru dans le Huffington Post récemment laisse entendre qu'un personnage de transsexuelle, appelée Pretzel et jouée par Christian Bégin, serait un gros pas en arrière pour la cause des transgenres.

« [...] la production propose un personnage aussi régressif que Pretzel, une femme trans travailleuse du sexe jouée par l'homme cisgenre Christian Bégin. Un minimum de consultation avec les communautés trans aurait révélé à quel point ce personnage était une horrible idée », écrit l'activiste transféminine Florence Ashley.

Elle enchaîne : « Notons en premier le choix de casting. Christian Bégin n'est pas une femme trans. Qui plus est, il n'est pas une femme. En 2018, je pensais que l'on comprenait à quel point il est nocif de faire jouer une femme trans par un homme cisgenre. »

« [...] l'idée selon laquelle les femmes trans ne sont que des hommes qui se déguisent en femme mène directement aux agressions et aux meurtres de femmes trans, puisque celles-ci sont perçues comme «trompeuses ». »

« En faisant jouer Pretzel, un personnage ayant «l'impertinence et la vulgarité d'un grand comique» (et non d'une grande comique, pour une raison quelconque), par un homme cisgenre, M'entends-tu associe la femme trans au rire dans l'esprit du public québécois », poursuit-elle.

Elle conclut son texte ainsi :

« Pretzel, jouée par Christian Bégin, n'est pas seulement un personnage offensant. C'est aussi un personnage dangereux qui perpétue les clichés et les mythes mêmes qui sous-tendent la violence envers les femmes trans. Télé-Québec et toute l'équipe de production de M'entends-tu devraient avoir honte.

 Si l'équipe a moindrement le bien-être des femmes trans à cœur, elle s'excusera, éliminera les scènes avec Pretzel, engagera une conseillère à la production trans et repensera Pretzel sans cliché, jouée par une actrice trans. Un atelier trans 101 ne serait pas de trop, non plus... »

On vous invite à lire notre critique de la série ici.