Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

TLMEP : Échange de flèches (et de bons sentiments) entre Alexandre Barrette et Christian Bégin

Christian Bégin était sur le plateau de Tout le monde en parle, ce dimanche 31 octobre, pour présenter notamment son nouveau one-man-show, Les huit péchés capitaux (dont vous pouvez découvrir l'affiche aussi hilarante que délicieuse ici). Un spectacle que le principal intéressé décrit comme un spectacle d'humour parfois provocateur, mais qui comprend aussi des moments de réflexion plus sérieux sur le monde dans lequel nous vivons.

Évidemment, Alexandre Barrette était fin prêt pour se payer un peu la tête de l'invité, qu'il tient en haute estime.

« C’est grâce à Christian que je fais de l'humour dans la vie, parce que Louise Richer m’avait dit après l’école de l’humour : Tu remercieras Christian Bégin, parce que les jurys de l’école, on n’était pas convaincus, et Christian militait beaucoup à l’audition en disant : ''Lui, je veux qu’on le prenne'' », a d’abord expliqué l’humoriste.

« Je me sens redevable de ça. Je l’ai toujours dit, et je voulais t’offrir, sincèrement, à la télévision, de faire la première partie de ta tournée pour donner au spectateur un peu de rires avant cette longue réflexion-là! »

« Ah, t’es cave! », s’est aussitôt exclamé l’animateur de Y’a du monde à messe, venant de prendre pleinement conscience de la taquinerie de son interlocuteur.

« De la façon dont tu en parles, ça l’air d’être 90 minutes assez pénibles, donc si on peut rire avant ça! »

Christian Bégin a alors replacé les lunettes sur son nez à l’aide de son majeur pour envoyer un message clair au fou du roi.

« C’est écrit sur ma bédaine : ''Ça va être drôle'', mais pas que... Toi non plus, tu n’es pas juste drôle. Je te dirais même ce soir, tu sais, ce n’est pas... », a riposté l’invité sous les rires de Guy A. Lepage.

« Christian, je t’aime, je t’aime à la folie », a ensuite lancé Alexandre Barrette.

« Si tu n’étais pas si connu, je te dirais : ''Oui, fait ma première partie''. Mais tu n’as plus besoin de ça maintenant », a conclu de son côté Christian Bégin.

Un peu plus tard, il fut question de l’épicerie que Christian Bégin vient tout juste d’acquérir.

Une fois de plus Alexandre Barrette a saisi la balle au bond en se disant prêt à occuper un poste d’emballeur pendant un an dans son nouveau commerce.

C'est beau, l'amitié!