Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Serge Denoncourt se paie la tête de Jean-Philippe Wauthier avec un bilan de fin de saison peu élogieux

Serge Denoncourt a évidemment effectué une apparition depuis le continent européen pour la dernière de la saison de Bonsoir bonsoir, ce jeudi 9 septembre.

Après avoir raconté quelques détails de l’« été de m*rde » qu’il a connu en raison d’un rave organisé à quelques kilomètre de sa maison en Toscane, où il peut habituellement trouver paix et tranquillité, Serge Denoncourt est retourné à sa passion première : taquiner Jean-Philippe Wauthier en critiquant ouvertement sans travail, pour notre plus grand plaisir.

« Je t’ai quitté tu avais 40 ans, je pense, et je t’ai retrouvé sur les réseaux sociaux tu en avais 55 », a-t-il d’abord lancé en présentant une photo de Jean-Philippe Wauthier sur un terrain golf en compagnie de la vice-première ministre Geneviève Guilbault.

« On dirait un rentier en Floride, un mononcle… En tout cas, tous les fantasmes que j’ai pu avoir à ton endroit sont morts, sont terminés. »

Serge Denoncourt a poursuivi en faisant part de la déception qu’il a éprouvée en constatant le manque d’attention dont a parfois fait preuve l’animateur sur son propre plateau, notamment lorsqu’il avait fait un lapsus qui n’était pas passé inaperçu, en nommant Janette Bertrand Ginette, et en jetant un œil au résultat d'un match de hockey en pleine entrevue avec Vincent Leclerc.

« Un gros bravo Jean-Philippe, tu t’améliores, c’est incroyable. Je suis gêné pour toi, au salaire que tu fais », a commenté le metteur en scène.

« Je t’ai dit que le truc, c’est d’écouter les gens. Écouter, ça ne veut pas dire draguer, cruiser, rentrer dans la bulle de l’autre », a-t-il poursuivi en revenant notamment sur le moment où Jean-Philippe Wauthier avait fait part de son intérêt pour l’odeur laissée par Lara Fabian sur ses vêtements.

« On dirait France Castel dans Bleu nuit, c’est gênant! »

Serge Denoncourt a ensuite relevé une question posée aux Soeurs Boulay que l’animateur avait pris pas moins de 58 secondes à formuler.

Et en guise de dernier clou dans le cercueil, le collaborateur a souligné l’étrange habitude de l’animateur de demander à ses invités s’ils comptaient demeurer sur le plateau une fois l’entrevue terminée… avant d'expliquer que la production indiquait déjà à tout ce beau monde qu’ils allaient passer l’heure entière à l’émission au moment de les convier.

Qui aime bien châtie bien, comme on dit!

Notons que Bonsoir bonsoir ne sera pas de retour en format hebdomadaire cet automne, mais reprendra bel et bien du service le printemps prochain.