Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Question de jugement avec Pierre Hébert : Les apparences sont parfois trompeuses

Pour égayer nos soirées durant la saison estivale, ICI Télé propose cette année le jeu télévisé Question de jugement, animé par Pierre Hébert.

Le concept va comme suit : des membres du public ont été interrogés afin de savoir laquelle des quatre célébrités présentes sur le plateau serait la plus susceptible, selon eux, d’agir d’une certaine façon dans une situation donnée.

Par exemple : qui parmi Mélanie Maynard, Hélène Bourgeois Leclerc, Benoît McGinnis et Luc Senay (beau clin d’oeil d’avoir invité l’ancien animateur de La guerre des clans pour les deux premiers épisodes) est le plus susceptible d’avoir déjà omis de soumettre sa déclaration de revenus?

Qui parmi Mélissa Désormeaux-Poulin, Alex Perron, José Gaudet et Maude Guérin pourrait potentiellement se marier avec un inconnu à Las Vegas à la suite d’une soirée un peu trop arrosée?

Quel artiste semble être le genre d'individu qui alerte automatiquement la police lorsque son voisin fait trop de bruit après 23 h?

Les personnes interrogées n’ont répondu qu’en fonction de leur perception et de leurs idées préconçues des personnalités en question. Et à partir des données recueillies, deux concurrents doivent tenter de deviner les résultats de ces différents sondages.

Encore une fois - et Pierre Hébert le répète abondamment au cours des premières émissions -, le but n’est pas de découvrir la vérité, mais plutôt d’associer la bonne célébrité au bon préjugé.

Au-delà de la première impression

Au cours de la dernière année, les diffuseurs nous ont parfois donné l’impression d’avoir gratté les fonds de tiroirs pour trouver de nouvelles idées à mettre en ondes le plus rapidement possible en temps de pandémie.

Et, bien honnêtement, sur papier, Question de jugement semblait être l’un de ces projets dont on ne donnait pas cher la peau.

Les premiers instants de la saison semblent vouloir nous donner raison, d'ailleurs, alors que Pierre Hébert a la lourde tâche d’installer les bases de ce concept sinueux à l’écran, et d’accompagner autant les artistes que les participants à travers l’inconnu.

Distanciation physique oblige, le résultat a aussi tendance à manquer de chaleur au départ. Un élément tout de même essentiel au succès de ce type de propositions.

Puis, soudainement, le déclic se produit. Les vedettes invitées commencent à réagir assez fortement aux résultats - pas toujours flatteurs - desdits sondages, prenant conscience de la perception que certaines personnes peuvent avoir d’elles. 

Et nous avons alors droit à des échanges assez savoureux entre les personnalités qui s’offusquent et se défendent gentiment et/ou qui se résolvent à admettre certains traits de caractère ou certaines habitudes, des concurrents qui votent continuellement pour la même célébrité, et Pierre Hébert (très efficace) qui trouve toujours le moyen de prendre la balle au bond pour taquiner ses cobayes et ajouter un peu d'huile sur le feu.

Bref, de bons moments de télévision.

Évidemment, l'efficacité d'un épisode dépend en grande partie du plaisir et de la complicité partagés par les artistes invités. Car ce n'est pas tant le concept qui retient l'attention ici plus que ce qu'il parvient à engendrer.

Mais quand tout fonctionne, quand les artistes invités sont réceptifs et s'investissent pleinement dans le jeu, Question de jugement a tout ce qu'il faut pour devenir un véritable plaisir coupable.

Question de jugement sera diffusé du lundi au jeudi à 19 h à compter du 26 avril, sur les ondes d’ICI Télé.