Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Pour une troisième saison de Faits divers

La deuxième saison de Faits divers s'achève ce mardi, dans une finale aussi glauque que tordue. Nous avons pris de l'avance en visionnant celle-ci sur l'Extra d'ICI Tou.tv et nous pouvons déjà vous dire que c'est fantastique. On adore!

Enfin, les enquêteurs comprendront tout ce qui s'est joué dans cette histoire complexe qui a débuté avec le meurtre « accidentel » du neveu d'un membre important de la mafia italienne. Les morceaux du casse-tête s'aligneront finalement dans cette enquête qui a opposé la mafia, une famille de magouilleurs, les juifs hassidiques et les propriétaires d'un camp de nudistes. Un mélange explosif!

Si la première saison nous avait complètement séduits, on peut dire que la scénariste Joanne Arseneau et le réalisateur Stéphane Lapointe se sont véritablement dépassés avec cette deuxième saison. L'intrigue était franchement bien ficelée, la réalisation experte et le résultat tout à fait prenant. Ajoutons à cela le jeu plus grand que nature des comédiens - Luc Senay, Chantal Baril et Rachel Graton en tête - et on avait là une proposition originale qui frisait l'exceptionnel.

Lisez notre critique ici.

Certes, les cotes d'écoute - avoisinant les 400 000 téléspectateurs chaque semaine - n'étaient peut-être pas à la hauteur des attentes du diffuseur. À ces chiffres, on doit cependant additionner les visionnements qui se sont faits en ligne sur la plateforme Tou.tv (qui ne sont pas connus). Il est évident que nous avons affaire à une proposition qui est moins grand public que District 31 par exemple. Par contre, il semble qu'il soit dans le mandat de Radio-Canada de nous proposer aussi de télévision différente et audacieuse. Une troisième saison serait donc tout à fait bienvenue.

Le réalisateur Stéphane Lapointe indiquait ce matin sur les réseaux sociaux que l'équipe attend toujours le feu vert de Radio-Canada pour une troisième saison. Espérons que celui-ci arrive plus tôt que tard, parce que de la bonne télévision comme celle-là, on en prendrait toujours plus.

Merci aux artistes et artisans pour cette deuxième saison tout à fait décoiffante!