Olivier Primeau s'exprime enfin sur la récente polémique le concernant

Rappelons d'abord les faits. On apprenait en mai dernier que l'entrepreneur Olivier Primeau avait décidé de quitter V, où était diffusée son émission Beachclub, pour installer ses pénates à TVA. Plus tard, nous avons révélé que le diffuseur était en colère contre le chef d'entreprise qui ne respectait pas son contrat et cette semaine, le journaliste Hugo Dumas nous apprenait que Primeau a voulu animer Occupation Double, ce que V a refusé en raison de son manque d'expérience.

Olivier Primeau s'est donc rendu sur le plateau des Échangistes mercredi afin de mettre les choses au clair. « Je me disais : « je m'en viens pas vraiment parler de TVA et V à Radio-Canada !?» », a-t-il dit en introduction de l'entrevue.

« C'est plus de la déception qu'autre chose. Je suis parti par affaire, on va le savoir dans les prochains mois », mentionne-t-il.

En ce qui concerne son émission Beachclub, l'entrepreneur confirme qu'elle ne reviendra pas« Pas chez V du moins, ça c'est sûr », précise-t-il. « Ce n'est pas parce que j'étais maltraité, ce n'est pas parce que je n'aimais pas ça, c'est juste parce que, côté business, c'était le choix à faire. Ma première job ce n'est pas de faire de la télé, c'est de vendre des billets. Vous allez voir dans les prochains mois, prochaines semaines, quand je vais avoir quelque chose à dire, je vais le dire. [...] Le monde va alors comprendre pourquoi j'ai quitté. Ce n'est pas du tout contre V. »

On peut donc s'imaginer que l'information d'Hugo Dumas, qui stipulait dans un article que Primeau quittait V pour Québecor afin de promouvoir efficacement son nouveau projet de tournée, était vraie.

En ce qui concerne l'animation d'Occupation Double, le principal intéressé dit : « Je ne dis pas que je n'aurais pas aimé ça [animer OD]. Je n'ai jamais eu de discussions concrètes avec personne là-dessus. Je l'ai lancé comme ça, ç'a fait boule de neige, le Journal de Montréal en a parlé, j'ai fait un sondage sur ma page Facebook parce que ma vie c'est de divertir le monde qui me suive. »

Le dossier reste donc encore à suivre...