Publicité
Télé

Noovo dévoile les cotes d'écoute du Gala Québec Cinéma 2023

Après l'abandon par Radio-Canada, Noovo a pris la décision de reprendre les commandes du Gala Québec Cinéma.

Comme les galas n'ont pas la cote en ce moment, cette démarche de la chaîne était pour le moins surprenante. Bienvenue, mais surprenante.

Par contre, avec Jay Du Temple à l'animation, les dirigeants de Noovo ont vu l'occasion de rameuter les plus jeunes, un public si précieux, sur ses ondes. Ils avaient misé juste.

En effet, au lendemain de la diffusion, Noovo annonce que le Gala a obtenu des parts de marché de 22 % auprès des téléspectateurs de 18 à 34 ans. Notons que les adversaires aux autres chaînes étaient Tout le monde en parle et Le Beach party de P-A Méthot.

Évidemment, Jay Du Temple est pour beaucoup dans cette victoire. L'humoriste connaît une grande popularité auprès des jeunes adultes, qui l'ont suivi pendant de nombreuses années à l'animation d'Occupation Double. D'ailleurs, Jay a fait quelques allusions à son ancienne fonction d'entremetteur, certainement pour créer un sentiment d'appartenance avec son public.

Du côté des cotes d'écoute, la cérémonie a réussi à réunir 465 000 personnes au plus fort de la soirée. Ce n'est pas un résultat exceptionnel, mais c'est comparable à ce qu'ICI Télé avait généré au cours de ses deux dernières années.

Gageons par contre qu'avec une première édition auréolée d'autant de critiques positives, autant de la part des professionnels que du public, les gens seront au rendez-vous en plus grand nombre l'an prochain.

« Au nom de Bell Média, je tiens à féliciter tous les récipiendaires de la soirée. Quel beau moment on a pu vivre ensemble hier avec ce premier GALA QUÉBEC CINÉMA diffusé sur Noovo. Un gala rassembleur qui a rejoint plusieurs générations », s’est réjouie Suzane Landry, vice-présidente, Développement de contenu, programmation et information chez Bell Média. « Bravo également à Jay Du Temple à l’animation – sa première fois à la barre d’un gala, ne l’oublions pas – qui a réussi à trouver le juste ton pour célébrer le meilleur de notre cinéma. Je tiens aussi à souligner le travail colossal des équipes de Sphère Média, Québec Cinéma et Bell Média, qui ont travaillé main dans la main depuis le début de cette aventure pour produire un gala à l’image de notre cinéma : vibrant, dynamique et accessible. »

Nous espérons que, comme Louis-José Houde pour la musique, Jay Du Temple devienne une figure de proue du cinéma québécois et anime, avec autant de doigté, les prochaines remises des prix Iris.