Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Critique

...Moi non plus! : Polarité humaine

Notre critique
Plus la série progresse, plus elle se peaufine, s'affine.
Satisfait

Noovo a garni son calendrier de plusieurs nouveautés prometteuses cette saison et la série ...Moi non plus! fait partie de ces offres attrayantes.

Bien qu'elle ne s'affiche pas comme une comédie romantique, elle ne se cache pas d'emprunter certains de ses codes. On y suit Sarah, une ministre de l'éducation qui perd son emploi après un gros malentendu entourant le vol d'un mascara, et Christian, un animateur de radio suffisant, considéré comme son pire détracteur. Les deux seront forcés d'animer une émission ensemble sur les ondes FM. Leurs échanges corrosifs provoqueront bien des remous autant auprès des auditeurs que dans leur vie privée respective.

L'une des choses qui nous frappent d'emblée, c'est l'exubérance de la proposition. Les personnages sont caricaturaux, pour la plupart, et les situations, souvent exagérées. On ne fait pas dans la dentelle; on joue gros et on propose des conjonctures rocambolesques. Le personnage de Catherine-Anne Toupin s'avère moins crédible que celui de Vincent Leclerc, plus assumé peut-être. Une ministre qui se sert au comptoir des cosmétiques en vue d'un rendez-vous galant, c'est un peu trop surréaliste pour ne pas agacer. Certaines coïncidences irritent aussi un peu, comme cette rencontre fortuite entre la fille de Sarah et le fils de Christian, qui fréquentent la même école.

Ceci étant dit, une bonne comédie décomplexée et exubérante peut être tout à fait à propos, surtout si on la jumelle à un discours polarisant. Parce que ...Moi non plus! ne flirte pas qu'avec l'humour, elle appelle également à un certain éveil intellectuel. Nos deux rivaux aborderont des enjeux politiques et sociaux qui pourraient bien engendrer de saines réflexions chez le téléspectateur. Nous n'avons vu que trois épisodes, mais on nous promet des sujets riches et controversés au fil de la saison. On nous dit également qu'il y aura un changement de ton, que la série « basculera » à un moment, et que le public risque d'être décontenancé. On parle d'un plongeon inattendu dans le « suspense ». Serait-ce en lien avec les menaces que recevront les animateurs (par voie de colis, notamment) lors du 3e épisode? Il faudra poursuivre notre visionnement pour le découvrir...

On aime aussi beaucoup que ..Moi non plus! soit allé chercher des acteurs qu'on n'associe pas d'emblée à la comédie, comme Pierre Curzi. Ce dernier incarne avec finesse le père de Sarah, qui prend soin de sa petite-fille alors que sa maman conquiert le monde politique (puis celui des médias). Le fait qu'on ait choisi de présenter les revers de l'univers de la radio s'avère aussi une avenue profitable. La réalisation élégante de Charles-Olivier Michaud nous permet une immersion confortable dans ce secteur commercial.

Plus la série progresse, plus elle se peaufine, s'affine. Déjà au troisième épisode, on était davantage convaincu du concept qu'au premier. On croit que ..Moi non plus! (titre d'ailleurs inspiré de la chanson de Gainsbourg) a le potentiel de devenir notre coup de coeur de l'automne, mais on attend de voir la suite avant de lui octroyer une telle étiquette.

La série ...Moi non plus! sera diffusée les mardis à 19 h 30 sur les ondes de Noovo dès le 14 septembre.