Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Critique et photos

Les mutants à Télé-Québec : Notre curiosité est piquée au vif

Il n'y a pas à dire, les fictions nous ont manqué dans les derniers mois. Confinés à la maison, nous avons eu besoin plus que jamais de divertissement, et plusieurs ont dû se tourner vers les différentes plateformes de visionnement en ligne pour trouver de quoi se sustenter. Heureusement, les réseaux généralistes nous présenteront très bientôt du nouveau contenu et des séries qu'on aime.

En ce sens, Télé-Québec poursuit dans sa tradition jeunesse en nous offrant, dès le 24 août, la nouvelle série Les mutants, dédiée au 8 à 10 ans et qui plonge allègrement dans le fantastique. Après les deux premiers épisodes, notre curiosité est piquée au vif. Ce sera assurément un rendez-vous familial incontournable cet automne.

Dans Les mutants, on fait la rencontre de Léo et Tom, deux frères qui sont parachutés chez leur grand-père, Zoubi, pour l'été, dans un petit village isolé. Les deux orphelins devront composer avec cette nouvelle réalité, loin de la ville, et tisser de nouvelles amitiés. Mais dans ce petit village se produisent de drôles d'apparitions. Léo et ses nouveaux amis, Zoé et Marcus, feront la rencontre d'une créature d'abord inquiétante, cachée dans une grange. Mais comment aider et sauver cette... famille en pleine mutation? Les amis devront unir leurs forces et surpasser leurs limites pour y arriver.

Fort du succès de l'excellent Le 422 (dont on attend d'ailleurs toujours une suite), Télé-Québec nous propose avec Les mutants une quotidienne qui saura assurément captiver toute la famille. J'ai personnellement vécu l'expérience des deux premiers épisodes avec mes fils de 7 et 11 ans, qui en réclamaient davantage après le visionnement.

Les personnages sont hautement attachants et l'intrigue devient rapidement intéressante, pour toute la famille. On aborde aussi des défis familiers pour les enfants, dont l'anxiété, l'hyperactivité et même l'autisme, de manière assez naturelle et sans jugement. Rémy Girard s'impose dès le départ, dans son rôle de grand-père aimant, mais bousculé dans ses habitudes. Il est accompagné à l'écran par les vétérans Marilyse Bourke, Jean-François Beaupré, Salomé Corbo ainsi que les jeunes talents de la relève Mathéo Piccinin-Savard, Philippe Scrive, Jade Brind'Amour, Alfred Poirier, et Vivi-Anne Riel, entre autres. Annie Langlois signe les textes, avec plusieurs autres mains, tandis que plusieurs réalisateurs se succèdent derrière la caméra, soit François Bégin, Stéphane Lapointe, Yann Tanguay, Pierre Théorêt, Eza Paventi. Encore une fois ici, on semble faire des miracles avec des budgets limités.

Diffusée du lundi au vendredi à 18 h 30 à Télé-Québec dès le 24 août, la série Les Mutants vaut certainement le coup d'oeil. On voudra savoir ce qu'il en est de cette famille en pleine mutation qui « hante » le village. On prendra aussi plaisir à voir ces comédiens bien-aimés évoluer dans ce contexte fantastique. Bravo à Télé-Québec d'oser la télévision de genre et de toujours avoir une pensée pour nos jeunes.