Publicité

Les plus
récents

Le procès de Maxime Dubois dans Indéfendable va bon train, offrant aux téléspectateurs de nombreux moments de doute quant à l'issue de la cause.

Évidemment, pour le public, l'innocence de Maxime dans le contexte dans la fusillade dans laquelle il s'est retrouvé ne fait pas de doute. Pourtant, dans la tête des jurys, que nous avons l'occasion de voir à l'oeuvre cette saison, il en est autrement.

En effet, ceux-ci semblent loin d'être persuadés que Maxime mérite une deuxième chance. C'est dans ce contexte tendu que Léo MacDonald (Sébastien Delorme) a livré une plaidoirie exemplaire ce jeudi, contre l'inébranlable Me Biron (Marie-Laurence Lévesque), qui continue de nous frustrer jusque dans notre salon.

Ce jeudi, une scène a particulièrement bouleversé les téléspectateurs. En effet, après que Maxime ait fait son témoignage en cour, expliquant qu'il avait agi dans le seul intérêt de protéger Andréa de celui qu'il croyait être un assaillant, celui-ci s'est retrouvé dans le corridor, où il a été enlacé par la jeune femme en question.

« J'ai compris, j'ai compris », répétait-elle en serrant dans ses bras le policier ému.

Voilà une magnifique scène, jouée avec finesse par Virginie Morin-Laporte et Mathieu Baron, qui a agi comme un baume en travers le drame prenant dans lequel les personnages se retrouvent.

Nous saurons la semaine prochaine si le personnage de Mathieu Baron sera incarcéré ou non.

En envoyant à l'hôpital l'un des jurys qui état favorable à sa cause, l'autrice Izabel Chevrier a certainement semé un doute dans nos esprits.

Se pourrait-il que Marianne (Anne-Élisabeth Bossé) perde son amoureux pour la prison?

Il faudra être au rendez-vous la semaine prochaine pour le savoir.

La quotidienne Indéfendable est présentée du lundi au jeudi à 19 h à TVA.