Publicité

Le Monstre : La série qui ne laissera personne indemne

«
Chaque histoire de violence conjugale commence par une histoire d'amour
» - Le Monstre

Cette histoire, Ingrid Falaise ne la connaît que trop bien pour l'avoir vécue, subie, pendant plusieurs années avant de se libérer du joug malsain et violent de son mari. Elle a par la suite choisi de raconter son parcours, bouleversant à tous les égards, dans deux oeuvres littéraires qui sont rapidement devenues des succès de librairie. Une lecture obligatoire. Voilà que
Le Monstre
est enfin porté au petit écran et cette histoire, très attendue, ne laissera personne indemne, on vous le promet.

Le Monstre
 raconte l'histoire de Sophie (alter ego d'Ingrid Falaise), 18 ans, qui fait la rencontre de M, un être charismatique dont elle tombera rapidement amoureuse. «
C'est l'homme de ma vie
», l'entend-on dire très tôt après leur première rencontre brûlante. Mais cet être charmant cache une âme sombre. Après un début de relation passionnel, l'amour se transformera rapidement en un véritable cauchemar marqué par la manipulation, l'oppression, la brutalité et la culpabilité. Sophie pourra-t-elle se défaire de l'emprise de M et accéder à une vie plus normale?

Découvrez ici nos photos prises sur le plateau de tournage.

Les premières minutes de la série pourraient bien vous perturber pendant un bon moment. On y voit ce point culminant de violence qui permet à Sophie d'abandonner cette vie qui n'en est finalement pas une. Battue, maltraitée, affamée et humiliée, Sophie demandera enfin de l'aide et cette requête viendra comme un immense cri de désespoir qui vous glacera le sang, tout comme la réaction de la mère bouleversée qui reçoit l'appel de sa fille. Après ces premiers instants intenses, on reprend le récit raconté dans les oeuvres littéraires, en faisant des allers et retours dans le passé pour bien illustrer cette lente descente aux enfers. La série, ponctuée par la voix douce d'Ingrid Falaise, mélange allègrement des éléments du premier et du deuxième livre, tout en distillant la violence qui y était exposée. Il n'est en effet pas nécessaire de tout montrer pour sensibiliser. Les lecteurs remarqueront quelques entorses à la ligne du temps et à certains événements marquants des livres, mais pouvait-il en être autrement? Chantal Cadieux (
Mémoires vives, Une autre histoire
) signe le scénario intelligent de cette série en six épisodes habilement mise en images par le réalisateur Patrice Sauvé (
Grande Ourse, Victor Lessard
).

Dans ce contexte, aurait-on pu trouver meilleure Sophie que Rose-Marie Perreault, capable autant de sensibilité, de fragilité que de force et de lumière? La comédienne capte notre regard dès les premiers instants pour ne plus le laisser aller. Elle excelle dans les scènes de vulnérabilité autant que dans les moments de bonheur. À ses côtés, Mehdi Meskar, trouvé au terme d'un complexe processus d'auditions, incarne M dans toute sa fureur. Le comédien italo-marocain, qui n'avait jamais joué au Québec, n'a pas obtenu le rôle le moins complexe. Il lui fallait pouvoir représenter autant la douceur que l'horreur en un simple regard et il y est arrivé. Son M est magnétique et force la fascination. À leurs côtés, on retrouve Macha Limonchik et Jean-François Pichette qui épatent en parents désemparés, mais toujours compréhensifs. Il faut aussi saluer la performance de Sawsen Maalej qui incarne très bien la mère froide et résignée de M.

Le Monstre connaîtra certainement un beau succès. L'engouement des téléspectateurs est réel et les attentes sont élevées. Depuis longtemps, le public s'est pris d'affection pour Ingrid Falaise qui a réussi à conscientiser et ouvrir la discussion sur le sujet préoccupant de la violence conjugale sous toutes ses formes. La comédienne et auteure méritait une série à sa hauteur - respectueuse, honnête, juste, intelligente et inspirante - et elle a confié la tâche aux producteurs de Pixcom qui ont su relever le défi. Le résultat, parfois lent et exigeant, marquera les esprits, notamment en raison de performances d'acteurs bouleversantes. C'est à voir.

 Voyez la bande-annonce éprouvante de la série ici.