Publicité
Critique

Le Jour J : Désencombrer sa vie, un souvenir à la fois

Satisfait
Notre critique
Une charmante proposition de Canal Vie.

Dès sa séparation avec Pierre Karl Péladeau, Julie Snyder savait qu'elle allait devoir vendre la maison centenaire dans laquelle elle a élevé ses enfants afin de débuter sa nouvelle vie. Ça lui a pris quelques années avant d'entamer officiellement son déménagement, mais elle l'a fait, avec la bénédiction et l'appui de ses enfants. Elle a décidé de documenter son processus - tant la préparation de sa maison pour la vente que l'aménagement de son nouveau condo - dans une émission de réno-déco à Canal vie.

Dans les deux premiers épisodes du Jour J, on suit Julie Snyder dans son quotidien éreintant. Celle qui anime quatre émissions par semaine doit se rendre au Vieux-Port de Montréal pour la grande finale d'OD chez nous. Avant d'enfiler sa robe de gala, elle a la tête dans les boîtes, tentant de déterminer ce qu'elle souhaite conserver parmi tous les artéfacts de sa vie sous les projecteurs qui encombrent chacune des pièces de sa fastueuse demeure montréalaise. De son propre aveu, l'animatrice a du mal à se départir de ses biens, qui sont tous attachés à un souvenir. À plusieurs reprises au cours de ces deux premiers épisodes, Julie Snyder parle de son besoin de « désencombrer ». Au-delà des choses qu'elle doit trier, il s'agit d'un processus thérapeutique qu'elle doit traverser pour avancer et s'affranchir de son passé.

Le tournage n'a d'ailleurs pas été de tout repos pour Julie, elle nous en parle ici.

Cette introduction est donc davantage une émission de croissance personnelle que de décoration, et c'est très bien ainsi. Le déménagement, surtout après une séparation, est une démarche salutaire importante. Cette intrusion dans la vie de la star nous permet également de mieux la comprendre, de la voir sous un nouveau jour. Même s'ils sont présents qu'en périphérie, on nous introduit tout de même les designers qui travailleront dans le nouvel espace de vie de Julie et ses enfants. Tous sont affectés à une pièce ou à un étage en particulier, et l'animatrice de La semaine des 4 Julie insiste sur le fait qu'elle souhaite des atmosphères dépareillées, éclectiques, uniques. On constate que ce ne doit pas être de tout repos de composer avec l'intensité de cette cliente et ses horaires atypiques...

Les enfants de Julie Snyder, Thomas (16 ans) et Romy (12 ans), participent aussi à l'émission. Un groupe de designers travaillent à leur offrir un étage à leur goût dans le nouveau condo spacieux de leur célèbre maman. Il est fort intéressant de voir Julie Snyder interagir avec ses deux adolescents. On connaît l'animatrice, la femme d'affaires, mais très peu la mère. Cette brève incursion dans son univers explosif nous permet de découvrir une femme aimante, entière. Elle se confie également brièvement sur sa jeunesse, affirmant qu'elle vient d'une famille toxique et qu'elle a toujours cherché à ne jamais reproduire ce modèle, coûte que coûte.

Autant les fans de Julie Snyder que les amateurs d'émissions réno-déco seront conquis par la nouvelle proposition de Canal Vie. Le Jour J est impétueux et tendre par moments, souvent captivant, mais surtout charmant. La série de Julie nous démontre que, parfois, pour désencombrer sa tête, il faut s'attaquer au matériel.

Mentionné dans cet article