Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

La production de District 31 dénonce certains propos récurrents de fans

C'est bien connu, sur les réseaux sociaux, les internautes se permettent nombre de commentaires malicieux. Derrière leur ordinateur, ils se sentent protéger et sont capables des pires bassesses.

Récemment, l'un des commentaires qu'on retrouvait le plus sur Facebook concernait l'attitude de Noélie. Les téléspectateurs critiquaient le caractère plus bouillant qu'à l'habitude de la jeune sergente-détective. Ils considéraient que sa colère n'était pas justifiable. Bien des internautes ont même affirmé que ce tempérament rageur cachait probablement une grossesse. Expliquer l'indignation d'une femme par ses hormones n'était pas particulièrement brillant, mais la production est restée muette à ce sujet.

C'est lorsque le public s'est dit ravi par l'attitude de Bruno, qui a violemment réprimandé les pratiques du SEI (« Tu vas parler à ton boss, tu vas y dire que c'trop gros pour vous autres, reste assis sur ton cul en arrière de ton bureau, pis pousse ton crayon »), que celle-ci a décidé de faire comprendre l'incohérence de la situation aux fans en inscrivant cette petite phrase parmi les commentaires dans une publication sur Facebook : « C'est drôle quand Bruno pète une coche c'est génial quand c'est Noélie... ».

Certains ont abondé dans le sens de la production et ont dénoncé le double standard alors que d'autres se sont entêtés en mentionnant que le comportement de Noélie était moins justifiable que celui de Bruno.

De façon volontaire ou pas, Luc Dionne a déclenché un débat fort intéressant sur les réseaux sociaux, une discussion pertinente, voire essentielle, à avoir en 2021.

Et vous, croyez-vous que les foudres de Bruno sont plus justes que celles de Noélie?

Plus que quelques semaines avant la fin de la saison. Voyez ici quand sera diffusé le dernier épisode.

Rappelons que la production a récemment partagé un diagramme qui permet de mieux comprendre l'intrigue complexe en cours. Voyez-le ici.