Publicité

Les plus
récents

Jonathan Roberge annonçait avec courage et résilience en 2019 qu'il accompagnerait son fils dans un traitement important contre la maladie.

Depuis, Xavier a affronté plusieurs étapes difficiles et il se trouve maintenant beaucoup mieux. Les dernières nouvelles étaient encourageantes.

De passage sur le plateau de La tour cette semaine, le papa en a profité pour aborder un sujet assez tabou, soit les difficultés financières liées au fait d'avoir un membre de la famille malade.

Il explique que les gens ont en général honte de parler de finances quand une personne se bat pour sa vie, mais qu'il s'agit d'une réalité pour tous ceux qui sont dans cette situation.

Il explique qu'en tant que pigiste, il avait une certaine sécurité financière équivalent à six mois de salaire plus du luxe, mais que la situation a quand même été difficile pour lui et sa famille.

Il indique : « Quand tu fais 7 jours par semaine à ne pas rentrer une cenne et qu'à tous les jours il en sort pour des médicaments, des allers-retours à l'hôpital, des traitements à l'hôpital... Oui les traitements sont couverts, les médicaments sont couverts jusqu'à un certain pourcentage, mais tu arrives et on te dit que ça coûte 390 $, tu fais "pardon?". " Mais avant c'était 3000 $ mon homme, tu es chanceux." C'est ça au deux jours, au trois jours. [...] Personne ne parle de cash durant la maladie. »

Voilà une témoignage fort pertinent qui risque de rejoindre plusieurs familles qui doivent composer avec la maladie.

Voyez ce segment complet de l'émission ici.