Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
À Tout le monde en parle

Francine Ruel touche les téléspectateurs en parlant de son fils sans-abri

Dans le roman Anna et l’enfant-vieillard, Francine Ruel raconte l'histoire d'une mère qui tente de faire le deuil de son fils, toujours vivant, mais sans-abri. Le livre est inspiré de sa propre vie puisque la dame de 71 ans a un fils de 44 ans qui vit dans la rue.

Elle en avait déjà parlé publiquement à quelques reprises, notamment à Deux filles le matin, mais ce passage à Tout le monde en parle a été particulièrement émouvant. Francine Ruel explique que, comme son personnage, elle n'allait plus dans des fêtes, de peur qu'on la questionne encore sur son enfant. Elle apparaît fragile, mais résiliente, courageuse, mais fortement écorchée.

Il faut savoir que son fils a été lourdement blessé dans une fusillade en 1994. Il ne s'est pas remis de cette épreuve; il a commencé à consommer des drogues dures, puis à fréquenter la rue. Avec la permission de la mère, Guy A. Lepage a présenté des images du fils, 22 ans plus jeune, racontant son agression avec beaucoup de douleur. Les larmes sur les joues de Francine Ruel ont coulé jusque dans le coeur des téléspectateurs, qui ont été nombreux à s'exprimer sur les réseaux sociaux. Certains parlent même de l'entrevue la plus touchante de l'histoire de l'émission.

« C’est comme regarder son enfant se noyer et avoir les mains nouées dans le dos », dira-t-elle. L'image est tellement forte qu'on ne peut rester de glace, surtout prononcée avec autant d'émotion.

« Les nuits à -30 je ne dors pas beaucoup », mentionnera-t-elle aussi, précisant qu'elle cherche actuellement à entrer en contact avec lui afin de lui parler de son nouveau livre, qui raconte leur histoire.

Rachid Badouri, assis à côté d'elle, paraissait particulièrement ému par son discours. Mentionnons que lui aussi a fait des révélations assez courageuses plus tôt lors de cette même soirée.

Nous ne pouvons que nous rallier aux téléspectateurs, Francine Ruel nous a offert l'un des moments les plus émouvants de l'histoire du talk-show de Radio-Canada.