Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Critique

Célibataires à boutte : L'amour au temps de la COVID

Notre critique
Animée par une réalisation un peu frondeuse, l'émission propose une vision lucide du célibat en 2020
Charmé

Si nous n'étions pas en pleine pandémie mondiale, on dirait probablement que Célibataires à boutte est une téléréalité qui, bien que désinvolte et amusante, n'a rien de bien original. Par contre, la situation dans laquelle nous nous trouvons depuis le mois de mars dernier a complètement changé la face du dating. La COVID a compliqué la vie de bien des gens à la recherche de l'amour et Célibataires à boutte décrit bien le phénomène avec une touche de légèreté et d'humour qui fait du bien.

L'équipe de Canal Vie a bien fait ses devoirs. Le groupe de célibataires comprend, notamment ,une femme issue de la diversité culturelle et une autre, membre de la communauté LGBTQ+. On retrouve aussi une mère monoparentale parmi les candidates, qui ont des personnalités très différentes et des opinions distinctes. Elles ne recherchent donc pas le même type de personnes, ce qui rend l'exercice d'autant plus intéressant. Les cinq jeunes femmes sont attachantes et on s'identifie irrémédiablement à l'une d'entre elles.

Rencontrez les cinq célibataires ici.

Les participantes sont accompagnées dans leur quête amoureuse par une spécialiste des relations interpersonnelles. Les interventions de cette dernière sont pertinentes, mais les célibataires choisies se connaissent si bien que souvent leur vision d'elle-même et leur manière d'interagir avec l'autre s'avèrent plus probantes encore que les commentaires souvent implicites de l'experte. À noter, par contre, que nous n'avons vu que deux épisodes, peut-être que l'implication d'Olenny Pelletier se précise et s'étoffe au fil de la saison.

Il faut dire que Célibataires à boutte est un dérivé de Mères à boutte , aussi présentée à Canal Vie. Animée par la même réalisation dynamique et un peu frondeuse, l'émission propose une vision lucide du célibat en 2020, mettant en lumière, entre autres, les complications engendrées par la COVID. Les fans de ce type de téléréalité seront irrémédiablement comblés par ce concept peut-être convenu, mais drôlement efficace.

Dès le mercredi 23 septembre à 20 h 30 à Canal Vie.