Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

À quoi s'attendre de l'adaptation québécoise de Love Island?

La troisième saison de la version américaine de Love Island a débuté la semaine dernière sur le réseau CBS et nous nous sommes attardés à ce concept qui débarquera bientôt sur TVA.

D'abord, il faut être conscient que Love Island ne révolutionne pas la roue en termes de téléréalité de dating. Le concept n'est pas particulièrement original, c'est davantage une excuse pour voir de beaux corps de femmes et d'hommes en maillots de bain. On espère vraiment de tout coeur voir de la diversité corporelle au sein de la distribution, mais comme il n'y en a aucune dans les versions étrangères, on doute que Québécor ait osé plus que les autres. Mais, tous les espoirs sont encore permis!

On prédit que le premier épisode refroidira certains téléspectateurs puisqu'il est gênant à plusieurs niveaux. D'abord, les filles se rencontrent pour une première fois en bikinis (déjà, ça dérange un peu) dans la somptueuse villa, puis elles font la connaissance des garçons un à un et doivent décider si elles sont attirées physiquement par eux en faisant un pas en avant... ou pas. Le célibataire choisira ensuite sa concubine préférée (basée uniquement sur son allure) et ensemble, ils formeront un couple. Dans Love Island, les candidats doivent toujours être en couple, sinon ils sont exclus de l'île. Plein de choses nous dérangent là-dedans, mais tâchons de garder l'esprit ouvert...

Le reste s'apparente un peu à Occupation Double. Les couples ont des rendez-vous galants à l'extérieur de la maison, d'autres participants arrivent à l'improviste pour semer la bisbille et ils font des activités de groupe qui leur permettent de mieux se connaître... à tous les points de vue. Au contraire d'OD, les gars et les filles vivent dans la même villa et dorment dans le même lit! Les jeux auxquels ils se prêtent sont aussi beaucoup plus trash que ceux d'OD, tout comme, d'ailleurs, l'ensemble de la proposition. Tellement qu'on se demande si TVA osera y aller all in avec le concept. On se dit que, si oui, il y aura des grincements de dents durant les premières semaines.

Heureusement, le narrateur Mehdi Bousaidan sera là pour détendre l'atmosphère. On aura irrémédiablement besoin de dédramatiser la chose et de se faire rappeler que c'est du divertissement dans son plus simple appareil et pas une étude sociétale. L'humoriste sera excellent dans son rôle, nous n'avons aucun doute! Aussi, on pense que Naadei Lyonnais sera l'animatrice compatissante et respectueuse dont les candidats auront besoin. Ayant elle-même vécu une expérience similaire, elle pourra les comprendre et les épauler dans l'aventure.

Chose certaine, TVA ne veut pas reproduire le fiasco XOXO. En allant chercher un format déjà rodé, elle risque en effet de réussir davantage son incursion dans ce type de téléréalité. Nous sommes vraiment impatients de découvrir ce que la chaîne généraliste nous prépare. On leur souhaite beaucoup de succès et beaucoup de drama.