Entrevue

Marie-Mai plus assumée que jamais

Comme elle nous l'avait souligné lors de notre précédent entretien, Marie-Mai s'exprime sur les tribulations qu'elle a vécues au cours des dernières années dans son nouvel album. Il s'agit de son opus le plus personnel à ce jour. « Cet album-là a été carrément thérapeutique pour moi », explique-t-elle. « Je ne le faisais pas dans l'optique que les gens allaient l'entendre à un moment donné, je le faisais vraiment pour moi, parce que ça me faisait du bien. J'avais des choses sur le coeur, j'y suis allée sans filtre, jusqu'au bout de chaque chanson. »

« Je voulais déstigmatiser une coupe d'affaires », précise-t-elle. « Il y a tellement de choses qui ont été dites à mon sujet… Je peux comprendre que, de l'extérieur, ça avait l'air beaucoup en peu de temps, parce qu'un changement en a apporté un autre, puis un autre. Et, si tu n'es pas moi, tu te demandes ce qui se passe. Mais, de mon côté à moi, je savais que je faisais la bonne chose pour moi. » Il faut rappeler qu'en janvier 2016, Marie-Mai annonçait au public, à travers un message déchirant, qu'elle se séparait de son conjoint des 11 dernières années, Fred St-Gelais. Puis, quatre mois plus tard, elle révélait qu'elle fréquentait désormais David Laflèche et qu'elle serait maman.

Sur son nouvel album, l'auteure-compositrice-interprète a dédié une chanson à son ex. Cette dernière s'intitule « La fin ». « J'en ai parlé beaucoup dans les dernières années parce qu'il y avait beaucoup d'idées préconçues. À un moment donné, c'était important de montrer où nous en étions rendus et à quel point nous avons été honnêtes l'un envers l'autre. C'était une façon de boucler la boucle et ne plus en parler. Pour son avancement personnel et son couple et pour mon avancement et ma famille, il faut arrêter. C'était une façon de dire : voilà ce qu'il en est, voilà ce que j'ai fait, j'avoue mes torts - et il les savait déjà; il ne les a pas appris dans ma chanson (rires). C'était une façon de passer à autre chose et de regarder en avant. »

J'ai mis de la haine

Sur notre passage

J'ai fait de la peine

Et bien des ravages

J'ai brisé mes promesses

Sur ton visage

En ce qui a trait aux pièces les plus populaires de l'album, Marie-Mai mentionne que la chanson « Exister » ressort du lot. « [Au moment de l'écriture de la pièce],
je me souviens d'avoir appelé mon chum et de lui avoir dit que je venais de composer quelque chose d'hallucinant. C'était très personnel pour moi. C'était juste que, après avoir vécu toutes ces remises en question, « exister », ça venait boucler la boucle. Après avoir traversé tout ça, je connaissais ma raison d'exister. C'était plus fort que jamais.
»

Avant de me taire

De disparaître

J'ai trouvé sur mon passage

Un peu de courage

Pour recommencer

Le pouvoir de se relever

Des mots gravés

Pour deux éternités

Voilà ce que je laisserai

Puis, il y a cette pièce pour sa fille, « Ton histoire », qui a été très difficile à composer. «
Au début, cette chanson-là devait être super pop, avec un gros beat. Mais, ma fille va peut-être écouter ça dans 30 ans, c'était important pour moi qu'elle passe l'épreuve du temps, qu'elle reste aussi belle et aussi classique. Je voulais une tranche de vie qui allait évoluer en même temps qu'elle. Ça fait en sorte que je la trouve spéciale. C'est aussi la chanson sur laquelle mon chum m'a aidée; c'est lui qui a fait les arrangements. Je n'avais jamais vu mon chum travailler aussi fort sur une chanson que celle-là. Il a vraiment mis tout son coeur et tout l'amour qu'on a pour notre fille là-dedans.
»

Voyez une photo de la magnifique Gisèle ici.

Laisse tes choix te surprendre

La force des choses t'apprendre

Donne-toi beaucoup de chances

Dis toujours ce que tu penses

Marie-Mai souligne que, bien qu'il s'agit d'un album très personnel, elle a pu constater que ces mots résonnaient aussi chez ses fans. « Des remises en question et des crises existentielles, ça arrive à tout le monde », indique-t-elle.

L'album Elle et moi de Marie-Mai est disponible dès maintenant.

La tournée, qui porte le même nom et qui débutera en février prochain, a de son côté déjà cumulé plus de 25 000 billets vendus. Sept nouvelles représentations ont d'ailleurs été ajoutées à la Salle Albert-Rousseau de Québec. Les billets seront en vente dès ce mardi 20 novembre à 9 h.