Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Critique et galerie de photos

Un moment magique avec Claude Dubois au FEQ 2019

Notre critique
Le chanteur nous a complètement envoûtés avec sa voix transcendante.
Charmé

Claude Dubois offrait un spectacle exclusif, truffé de ses plus grands succès en carrière, devant ke Manège militaire à Québec dans le cadre du Festival d'été ce samedi.

Il est apparu du fond de la scène, puis s'est avancé royalement jusqu'à son micro pour entonner « Artistes » puis « Le Blues du Businessman ». Sa voix toute puissante résonnait dans les haut-parleurs de la scène Loto-Québec comme un appel de l'au-delà. On devient rapidement hypnotisé par la prestance et l'intensité de Claude Dubois. La foule, sourire aux lèvres, valsait sur la douceur de ses chansons qu'elle connaissait par coeur.

Il s'est d'abord adressé au public pour rendre un joli hommage à la ville de Québec et ses habitants, puis a entonné d'autres immenses succès tels que « Laisser l'été avoir 15 ans », « Pas question d'amertume » et « L'infidèle ». Il a eu peu d'autres interactions avec les spectateurs au cours de la soirée, mais sa musique portait un message si fort que les mots n'étaient pas nécessaires.

Alors que Lynyrd Skynyrd faisait crier ses guitares sur les plaines, un calme olympien régnait au Parc George V. Les spectateurs buvaient les paroles de l'auteur-compositeur-interprète québécois avec respect et admiration. Il est très rare qu'on puisse voir ce genre d'assistance au Festival d'été : un silence opaque planait sur le nouveau site, un calme obnubilant, pieux et généreux, qui, il faut le dire, nous a franchement émus.

Lorsque la pièce « Femme de rêve » a débuté, le chanteur a demandé aux spectateurs, d'un simple signe de la main, d'entonner le refrain en chorale. Le résultat était sublime. L'artiste de 72 ans avait les larmes aux yeux et remerciait ses fans fidèles en cognant son poing fermé sur sa poitrine. On ne pouvait le nier : on vivait un moment magique!

Par la suite, il a enchaîné plusieurs pièces coup de coeur, dont « En voyage », « Voyou » et « Ti-Loup », dans un medley énergique. Quand il fut le temps de « chanter « Si Dieu existe », le lieu historique a repris sa sérénité du début. À la fin de la chanson, le public a applaudi longuement l'auteur-compositeur-interprète, même les gens assis (il s'agissait du seul soir où les festivaliers pouvaient apporter leurs chaises sur le site) se sont levés pour ovationner le talentueux artiste. Claude Dubois était visiblement remué par cet amour incommensurable venant des gens de la Capitale.

Rappelons que Claude Dubois a annoncé en novembre 2016 à Tout le monde en parle qu'il était atteint d'un cancer. Depuis, il a peu parlé de sa situation de santé dans les médias. On a pu sentir ce soir que le public a voulu lui témoigner son amour et lui offrir, du même coup, de l'énergie pour poursuivre.

Voici les chansons interprétées par Claude Dubois en ce vendredi 6 juillet :

  • Artistes
  • Le Blues du Businessman
  • J'ai souvenir encore
  • Laisser l'été avoir 15 ans
  • Derrière mes yeux
  • Pas question d'amertume
  • Mangeur d'étoile
  • L'infidèle
  • Devenir femme
  • Femme de société
  • Femme ou fille
  • Femme de rêve
  • Medley (Hibou, En voyage, Laisse le vent s'en aller, vie à la semaine, Voyou, Ti-Loup)
  • Apocalypse
  • Si Dieu existe
  • Plein de tendresse
  • Tu peux pas
  • Comme un million de gens
  • Chasse Galerie
  • Besoin pour vivre