Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Seul... en scène! de Marc Messier : Un homme et son ego

Marc Messier s’aventure pour la première fois sur les planches en solitaire avec son premier one-man-show en carrière, Seul… en scène!.

Il ne s’agit cependant pas d’un spectacle d’humour à proprement parler, mais plutôt d’une occasion pour le principal intéressé de faire le point sur sa vie, sur sa carrière, et sur sa relation pour le moins compliquée avec son ego. Pendant plus de 100 minutes, il partage avec son public, avec autant d’émotivité que d’autodérision, des histoires bizarres, des réflexions, des anecdotes et des souvenirs de jeunesse.

Il y a des moments désopilants, d’autres fort touchants, mais l'ensemble manque quelque peu de finition.

À 74 ans, Marc Messier demeure un raconteur et un interprète d’exception, voire unique, sachant exactement quoi faire pour prendre le contrôle total de la scène. Il sait mettre l’accent sur les bons détails et les bons mots pour leur conférer une connotation émotionnelle et/ou comique que ceux-ci n’auraient pas eu s’ils étaient sortis de la bouche de quelqu’un d’autre.

Le principal problème de Seul… en scène!, c’est le manque d’équilibre entre les différents segments du spectacle. Marc Messier accorde parfois trop de temps et d’importance à certaines histoires, tandis qu’il ne fait qu’en survoler d’autres qui paraissaient pourtant tout aussi substantielles, sinon plus.

Bref, notre curiosité est souvent piquée, mais pas toujours assouvie.

L’artiste prend d’ailleurs un temps considérable pour installer sa proposition sur scène, effectuant d’emblée un éparpillement volontaire qui aurait pu servir davantage la dynamique du spectacle si celui-ci avait été employé d’une manière plus soutenue.

Ceci étant dit, Seul… en scène! se révèle beaucoup plus efficace dans sa deuxième partie, Marc Messier récoltant avec plus d’aplomb le fruit de ce qu’il avait semé avant l’entracte pour offrir une conclusion punchée et satisfaisante aux différentes pistes explorées en cours de route.

La fin du spectacle, ponctuée de réflexions sur le vieillissement, sur le temps qui passe et sur le legs que nous laissons à la fin de notre court passage sur terre, est d’ailleurs d’une aussi grande force comique que dramatique.

Marc Messier nous laisse définitivement sur la meilleure note possible lorsque les projecteurs s’éteignent. Le chemin a parfois été rocailleux avant d'arriver à ce dernier tiers, mais jamais dépourvu de sens ou d'intérêt.

Le ton à la fois intimiste, décontracté, personnel et exubérant privilégié par le comédien lui permet évidemment d’installer rapidement une complicité avec les spectateurs. Et le public ciblé par la proposition y trouvera certainement son compte. Mais celle-ci gagnerait définitivement à être un peu resserrée.

Pour tous les détails et l'achat de billets pour le Spectacle Seul... en scène!, cliquez ici.