Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Une soirée toute en musique avec P-A Méthot au Fstvl Hahaha

Dans le cadre du Festival d'humour numérique HAHAHA, P-A Méthot a offert un spectacle musical. Il faut savoir que l'humoriste est un grand mélomane, qui a souvent gratté la guitare dans ses spectacles, en plus de développer des évènements à grand déploiement alliant humour et musique, comme les Party Disco et Country.

En ce vendredi soir, P-A Méthot, depuis sa résidence à Québec, a proposé aux internautes un assemblage de certaines de ses meilleures compositions. Il s'est entre autres payé la tête de certains chanteurs et chanteuses québécoises, dont Céline Dion et Jean Leloup, en plus de remplacer les paroles de quelques grands classiques. Il a aussi flirté avec un certain prosaïsme en reprenant des cantiques de Noël avec le mot « noune ». On aime bien ce petit côté gamin et espiègle de Méthot.

Si la proposition musicale était intéressante pour les nombreux fans de l'humour débonnaire de P-A Méthot, le format laissait peut-être à désirer. On comprend, bien entendu, que le contexte dans lequel nous nous trouvons soumet l'initiative à des limites évidentes, mais les rires en cannes n'étaient définitivement pas nécessaires, même si on voulait affubler un petit côté « kitsch » sympathique à l'ensemble. On aurait pu, aussi, proposer quelque chose de légèrement moins figé, si ce n'est qu'en tournant dans différents lieux pour circonscrire plus distinctement les blocs.

Il faut mentionner aussi que, lors de la première soirée, le Fstvl nous permettait de voir le nombre de personnes connectées. Cet affichage nous donnait l'impression d'un rassemblement, de partager un moment avec d'autres fans d'humour, comme on le fait généralement dans une salle de spectacle. Pour des raisons qui nous échappent, l'équipe a retiré cette fonctionnalité lors du second soir. Dommage!

On salue, encore une fois, l'audace de Juste pour rire d'avoir osé créer un festival d'humour sur le web afin de pallier l'absence de spectacles en salles. Même si la proposition n'est peut-être pas entièrement aboutie, on sent la volonté de se dépasser dans les circonstances et ça, c'est entièrement louable.