Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Rosalie Vaillancourt : l'enfant roi qui n'a pas froid aux yeux

On peut dire d'emblée que le style de Rosalie Vaillancourt ne ressemble à rien d'autres de ce qu'on peut retrouver actuellement sur le marché de l'humour au Québec. Alliant habilement candeur et vulgarité, Rosalie propose un personnage surprenant qu'elle maintient pendant toute la durée de son spectacle. « Oui, ça va être comme ça pendant une heure trente », nous indique-t-elle d'entrée de jeu.

Il faut dire que Rosalie est la reine de l'humour au premier degré. Celle qui adopte une signature plutôt gamine utilise beaucoup de mots vulgaires pour engendrer la surprise, puis les rires. Si ses nombreuses blagues de pets, d'anus, de pénis, de boules et de sperme deviennent parfois redondantes, on ne peut nier leur efficacité auprès du public visé. « On connaît tous le bon vieux dicton : celui qui ne danse pas bien ne se fera doigter que par le médecin. »

Le concept de ce premier one-woman-show est particulièrement intéressant. Celle-ci a décidé d'ancrer son spectacle dans un conte de fées. Un dessin animé présenté en ouverture nous révèle qu'une sorcière lui a lancé un mauvais sort : elle devra prouver au public qu'elle est une bonne personne, sinon elle sera transformée en « tas de marde ». Les pétales d'une fleur installée sur la scène s'illumineront chaque fois qu'elle fera preuve d'un peu de bonté. Si tous les pétales de ladite fleur s'allument avant la fin du spectacle, elle sera épargnée. Cet emballage ludique, contenant même des chansons, lui permet de se différencier encore plus. On sent que le produit est d'autant plus achevé et réfléchi.

Certains numéros que l'on peut retrouver dans ce nouveau spectacle sont trimballés par l'artiste depuis un bon moment déjà. Il est donc possible que vous ayez déjà entendu certains de ses gags avant aujourd'hui. Malgré tout, plusieurs segments ont gagné en efficacité, qu'on pense à ces images provenant d'oeuvres d'art de musées ou cette anecdote peu ragoûtante sur sa fausse fausse couche. Comme Mariana Mazza, Rosalie Vaillancourt lit en spectacle des messages haineux qu'elle a reçus via les réseaux sociaux. Ce numéro, à la fois très drôle et percutant, fait partie de nos moments préférés.

S'il y a des limites à ne pas enfreindre en humour, Rosalie Vaillancourt ne les connaît pas. Elle attaque de front - et avec un front de boeuf - ce qui, généralement, rend les gens mal à l'aise. On ne rit peut-être pas à gorge déployée, mais on passe un très bon moment en compagnie de cette jeune femme audacieuse et culottée qu'on ne peut comparer à personne d'autre qu'à elle-même.