Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Vincent-Guillaume Otis parle du défi que représente District 31

Ce n'est pas pour rien que Magalie Lépine-Blondeau a décidé de quitter l'aventure District 31. Tourner une quotidienne représente un défi exigeant pour un comédien et ce n'est pas tout le monde qui peut s'habituer à ce rythme de vie.

Vincent-Guillaume Otis, qui a accepté de participer à une deuxième saison de District 31, malgré ce qu'il avait dit au départ, a abordé la question en visite sur le plateau de Stéphane Rousseau mercredi. « C'est une aventure, c'est vraiment quelque chose d'à part. Moi, je dis que c'est comme rentrer dans une espèce de cloître. Ça dure 8 mois et quand tu embarques là-dedans, tu ressors et tu es au printemps. Mais, en même temps, si tu as une bonne rigueur, une bonne hygiène de vie, ça se passe bien. C'est comme un château de cartes. »

« On reçoit les textes deux, trois semaines d'avance. Je suis pas mal deux semaines d'avance sur l'apprentissage des textes. Il y a quelque chose d'agréable, de grisant là-dedans. C'est comme les sportifs, il y a une espèce d'endorphine associée à ça », explique-t-il.

Hélène Bourgeois-Leclerc nous avait aussi parlé des coulisses de la série policière et des exigences de tourner dans une quotidienne. Lisez notre entrevue avec la comédienne ici.

L'acteur Vincent-Guillaume Otis a également mentionné qu'il appréciait le fait d'interpréter un policier à l'écran. « Ce sont des métiers génériques, ce sont comme des icônes. Être pompier, policier, astronaute, il y a quelque chose de l'fun là-dedans. »

Rappelons que nous en avons récemment appris davantage sur les circonstances de la mort du personnage de Nadine dans District 31. Voyez les détails ici.